UN VIREMENT DE CRÉDIT DE 300 MILLIONS CRÉE DES TENSIONS À LA MAIRIE DE MÉDINA

news-details
SOCIETE

Une dizaine de conseillers contestent les décisions prises au cours d’une réunion du conseil municipal le 8 avril dernier. Il s’agit notamment d’un virement de crédit d’un montant de 300 millions de francs CFA. Le recours est déposé par ces conseillers municipaux de la Médina sur la table du préfet.

Selon la RFM, les conseillers municipaux contestent le mode de convocation de ladite réunion, les délais de convocation et le quorum. Ainsi, la séance s’est terminée en queue de poisson. « La procédure est entachée de vices de formes et de fond et cette situation a conduit à la création d’un collectif de conseillers qui ont décidé de s’opposer fermement à cette forfaiture », informent les contestataires.

Interrogé, le maire de la Médina, Bamba Fall explique : « ils tentaient de boycotter pour que le quorum ne soit pas atteint mais en de pareils moments, on n’a même pas besoin de quorum. On a besoin du tiers ou du cinquième mais néanmoins, sur 66 conseillers 46 étaient présents. Et tout le monde a voté à l’unanimité. Pour les délibérations, ce n’est même pas 300 millions. Ça porte sur 110 millions de l’aide de la Médina et on avait besoin de 120 millions pour soulager 4 mille familles. Ce qui est même insuffisant ».

Selon la RFM, 18 conseillers réunis autour d’un collectif ont déposé un recours auprès de l’autorité administrative pour annulation du procès-verbal et des décisions prises lors de cette réunion.

Vous pouvez réagir à cet article