UNACOIS/Yessal soupçonne un « deal »

news-details
Importation du sucre

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois/Yessal) est au chevet de la Compagnie sucrière sénégalais (CSS). Face à la presse, hier mercredi, 26 décembre 2018, Alla Dieng, le Directeur exécutif de l’organisation, a fait part de leurs « soupçons » sur de « fortes connivences entre le ’’lobby’’ du sucre et certains hauts fonctionnaires du ministère du Commerce ».

Il accuse : « Un groupuscule de cinq (5) mafieux ne peut prendre tout le Sénégal en otage. Ces énergumènes voraces et sans scrupules menacent pour des intérêts bassement personnels, les emplois de milliers de pères de familles. Le chantage et le mensonge devront cesser ! Ça ne passera plus ! Et nous espérons que l’Etat ne faillira point de prendre pleinement ses responsabilités le moment opportun ». Ce, en présence du représentant de la CSS, Louis Lamotte.

Les cinq (5) mafieux ne sont autres que « les membres de l’UNACOIS/Jappo », indique Moustapha Tall, importateur et vice-président de l’UNACOIS/Yessal.
Pour l’organisation, « nous devons produire, consommer, exporter et importer moins, afin de participer au rétablissement du déficit de notre balance commerciale ».

Tirant la sonnette d’alarme, le Directeur des ressources humaines par intérim de la CSS, Louis Lamotte, indiquait dernièrement que « tout est réuni pour que la (compagnie) ferme ses portes ». Ce, regrettait-il, suite à la décision prise par le ministère du Commerce autorisant l’importation de 70 mille tonnes de sucre.

Vous pouvez réagir à cet article