UNE AMENDE DE 9 MILLIONS INFLIGÉE AUX PIROGUES SÉNÉGALAISES ARRAISONNÉES EN GUINÉE BISSAU

news-details
PÊCHE

Depuis jeudi dernier, six pirogues sénégalaises sont arraisonnées en Guinée Bissau. Les pêcheurs qui étaient à bord, tous issus de Joal, sont accusés d’avoir utilisé des filets monofilaments. Alors que cette pratique de pêcher est interdite en Guinée-Bissau. Ainsi, une amende globale de 9 millions F CFA, soit 1,5 million de francs CFA pour chaque pirogue, leur a été infligée.

Les pêcheurs, qui sont présentement en terre étrangère, vivent le calvaire et sollicitent l’intervention des autorités étatiques afin d’être libérés. « Je suis le propriétaire de deux des six pirogues arraisonnées en Guinée-Bissau. J’emploie une quarantaine de jeunes pêcheurs qui, présentement, souffrent depuis quatre jours en terre étrangère sans que les autorités sénégalaises ne réagissent », a déploré Baye Cissé, sur les ondes de la radio du groupe E Media. A l’en croire, les jeunes sont laissés à leur propre sort depuis quatre jours et dorment sous la belle étoile.

Les pêcheurs estiment que si leurs camarades sont arrêtés, c’est en partie la faute de l’Etat du Sénégal qui les a induits en erreur. « C’est l’Etat du Sénégal qui nous a induits en erreur puisque sur les licences de pêche décernée, il n’est nullement mentionné la note d’interdiction de pêcher avec mono-filament », soutient Baye Cissé.

Vous pouvez réagir à cet article