image

UNE AUBAINE POUR LA RÉACTIVATION DU TRAFIC FERROVIAIRE DAKAR/THIÈS

image

Après la mise en circulation du TER qui a connu un franc succès, les Sénégalais, dans leur majorité, trouvent à travers le train un véritable chantier à explorer pour régler définitivement la problématique du transport au Sénégal. L’on se souvient de la sortie de Monsieur le Président de la République à l’occasion du lancement des Classes préparatoires aux grandes écoles le jeudi 26 octobre à Thiès. Une sortie qui résonne encore dans nos mémoires. Le chef de l’Etat, hôte de la capitale du Rail, répondant à une question du premier magistrat de la ville, le docteur Babacar Diop, sur la nécessité de relancer le chemin de fer d’un ton sans ambages, réitère son engagement à relancer le trafic ferroviaire au Sénégal. Et Macky Sall de dire ceci : « Je vais relancer le chemin de fer au Sénégal après le Train Express Régional (TER). »

Monsieur le Président de la République de préciser : « Je travaille avec le gouvernement à reprendre la ligne ferroviaire Dakar/Tambacounda qui, naturellement, passera par le hub de Thiès et toutes les villes ferroviaires qui sont sur le tracé ». Une réponse du chef de l’Etat qui sonne comme une assurance claire et précise qu’il va sans aucun doute contribuer à réduire les accidents de la route au Sénégal. Parmi les solutions urgentes qui trouvent un écho favorable au sein de l’opinion figurent en priorité après le TER jusqu’à AIBD, les Grands Trains du Sénégal. GTS se positionnent pour désengorger Dakar et sa banlieue et représentent donc un début de solution à la lancinante question des accidents au Sénégal.

Rappelons-le, les routes tuent plus de 700 personnes par an, selon un rapport publié récemment par les services du ministère des transports terrestres du Sénégal. Ainsi, à court terme, la reprise du trafic ferroviaire à travers des trains voyageurs en très bon état pourrait être un véritable palliatif. D’après le directeur général des Grands Trains du Sénégal, Monsieur Samba Ndiaye, des trains sont déjà disponibles et prêts à desservir l’ensemble du pays. Ainsi, à quelques heures du conseil présidentiel décentralisé prévu à Thiès, nous osons espérer que cette question d’une actualité brûlante sera évoquée pour permettre dans les plus brefs délais au train de siffler dans la capitale du Rail au grand bonheur des populations de Thiès. Après Thiès en phase test, les autres régions du Sénégal pourront espérer des lendemains meilleurs quand il s’agit de transport ferroviaire de Dakar à Bamako. Un signe d’espoir à travers les différentes réunions présidées par Monsieur le Premier ministre, Amadou Ba, et le ministre des Transports, Mansour Faye.

Mbaye DIOUF
Ancien Conseiller spécial à la Présidence

8 février 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article