UNE BAISSE DE 5,6% ENREGISTRÉE SUR LES EXPORTATIONS AU SÉNÉGAL

news-details
ÉCONOMIE

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) a révélé, dans son bulletin mensuel des statistiques du commerce extérieur que les exportations du Sénégal sont évaluées, en décembre 2020, à 154,4 milliards de FCFA contre 163,6 milliards de FCFA au mois précédent, soit une baisse de 5,6%. Elle indique, dans le même sillage, que les importations du mois de décembre 2020 sont évaluées à 356,0 milliards de FCFA contre 378,7 milliards de FCFA au mois précédent, soit un repli de 6,0%. « Le solde commercial s’est établi à -201,6 milliards de FCFA au mois de décembre 2020, contre -215,1 milliards de FCFA au mois précédent », mentionne-t-on dans ledit bulletin.

Cependant, l’ANSD révèle que les prix à la consommation ont rebondi de 0,5% au quatrième trimestre de 2020. En variation annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 2,5%. Le taux d’inflation annuel est situé à +2,5% en 2020. S’agissant de la production brute d’électricité de la Société nationale d’Electricité (SENELEC), elle s’est amoindrie de 8,5% au mois de novembre 2020 par rapport au mois précédent. En revanche, l’ANSD signale qu’elle a connu un accroissement de 12,5% comparativement à la période correspondante de l’année 2019, la production industrielle, dont l’évolution est suivie à travers l’IHPI, s’est raffermie de 7,1% en variation mensuelle.

D’après toujours l’ANSD, l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de janvier 2021 a baissé de 1,4% comparé à celui du mois précédent. Cette évolution, explique-t-on, provient principalement d’une diminution des prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-2,9%) et des services de « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (-0,4%). En variation annuelle, les prix à la consommation ont progressé de 0,9%

La même source renseigne qu’en novembre 2020, la production industrielle a progressé de 16,1% comparativement à celle du même mois de 2019. « Cette situation est imputable au relèvement notamment de l’activité de production du « papier et du carton, travaux d’impression et reproduction d’enregistrement », des « produits du raffinage et de la cokéfaction » ainsi que de « l’agro-alimentaire ».

Toutefois, le recul de la production des « autres industries manufacturières », des « produits métallurgiques et de fonderie » ainsi que celui des industries extractives a atténué la hausse de la production industrielle », explique l’ANSD. Laquelle informe, dans le même ordre d’idées, que les prix de production industrielle hors égrenage de coton ont connu une augmentation de 2,8% en décembre 2020, comparativement à celui du mois correspondant de l’année précédente En outre, les prix moyens au cours de l’année 2020 ont progressé de 2,1% comparés à ceux de la période correspondante de 2019.

Vous pouvez réagir à cet article