UNE CÉRÉMONIE D’HOMMAGE À DAKAR, LE TÉMOIGNAGE DE DESAILLY

news-details
AN 1 DU DÉCÈS DE PAPE DIOUF

L’ex-patron de l’Olympique de Marseille (OM), Pape Diouf, est la première victime du coronavirus au Sénégal, à l’âge de 68 ans. Hospitalisé au service des maladies infectieuses et tropicales de Fann, où il était sous assistance respiratoire, il devait être rapatrié à Nice en avion sanitaire, mais l’avion ne décollera pas. Car, son état s’est dégradé trop rapidement avant son décès le 31 mars 2020.

En ce jour anniversaire de l’an un de son décès, sa famille et ses amis prient pour le repos de son âme. Ils étaient réunis pour un récital de Coran, chez Thierno Seydi, agent de joueur et proche du défunt.

Parmi les personnes qui ont tenu à effectuer le déplacement pour rendre hommage à Pape Diouf, il y a l’ancien international français, Marcel Desailly.

"Tristesse évidemment mais plein d’énergie quand j’ai pu recueillir tous les témoignages de solidarité par rapport à la disparition de Pape, a-t-il déclaré, sur RFM. Je crois qu’il a su diffuser une énergie absolument incroyable à tout le monde, et il a su amener quelque chose de positif dans les vies des uns et des autres. Il a toujours eu un recul très fort par rapport aux choses. Aujourd’hui, on bénéfice, tous, de cette énergie. C’est pour cela que je dis que ’’oui, il n’est plus là, on est triste. Mais chacun d’entre nous a une histoire avec Pape. Ce qui est assez significatif avec Pape, c’est que chacun d’entre nous a le sentiment que Pape nous appartient".

Julien Fournier, Directeur général de l’OGC Nice, également présent, n’a pas pu retenir ses larmes.

Après le récital de Coran, la délégation est allée se recueillir sur sa tombe au cimetière musulman de Yoff.

Vous pouvez réagir à cet article