image

UNE DAME SPOLIÉE PAR DEUX MOTARDS APRÈS SA SORTIE D’UNE BANQUE

image

Agent de recherche médicale, la dame H. Baldé, n’oubliera pas de sitôt, le quart d’heure que lui ont fait passer deux agresseurs à bord d’une moto. Alors qu’elle ressortait d’une banque, où elle venait de retirer la somme de 800.000 francs, elle a été prise à parti par deux jeunes, dont l’un a arraché le sac qui contenait l’argent qu’elle venait de retirer.

Dans sa plainte déposée au commissariat du Point E, la dame a expliqué aux enquêteurs que le jour des faits, il était environ 12h, lorsqu’elle a fait un crochet à la Bicis du Point E. Sur place, elle avait retiré 800 000 francs, avant de sortir en toute tranquillité, pour rejoindre son véhicule. Mais ce dont elle ne se doutait pas, c’est que deux agresseurs à bord d’une moto guettaient sa sortie. Avaient-ils étaient avisés par un tiers ou passaient-ils par hasard dans le coin ? En tout état de cause, devant les enquêteurs, la dame a soutenu, qu’à son arrivée à la banque, elle a remarqué la présence d’un homme assez bizarre, qui s’était garé à côté d’elle, juste à son arrivée au guichet. Et selon elle, ce dernier était au téléphone durant tout le temps qu’elle faisait son retrait. Toutes choses qui lui font croire que c’est ce dernier qui a donné le signal aux autres.

En effet, c’est lorsqu’elle se dirigeait vers son véhicule et exactement au moment d’ouvrir, qu’une moto noire, sans plaque s’est approché d’elle. Et alors qu’elle s’y attendait le moins, l’individu assis à l’arrière, a arraché son sac, sans qu’elle n’ait eu le temps de réagir. En réalité, outre la somme de 800 000 francs, il y avait aussi dans le sac, une chaîne en or de sa fille, sa carte consulaire et son passeport guinéen ainsi que ses cartes bancaires.

Si après leur forfait, les deux agresseurs ont démarré en trombe pour disparaître dans la nature, il n’a pas fallu longtemps pour que l’un d’eux soit interpellé. En effet, ils ont été perdus par les caméras de surveillance de rue, qui les montrent en action, en train d’arracher le sac de la dame. Mais finalement, seul l’un d’eux, en l’occurrence P.D. Ndiaye a été interpellé par les limiers. Quant au conducteur de la moto en question, il est toujours en cavale.
Devant les enquêteurs, le sieur Ndiaye qui savaient que les carottes étaient cuites pour lui, n’a pas cherché à nier l’évidence. Il a, en effet, fait des aveux circonstanciés en soutenant que ce jour-là, ils étaient partis acheter de l’alcool. Et c’est au retour, dit-il, qu’ils ont commis l’agression.

Ndéye Anna NDIAYE

30 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article