image

UNE DAME « VENDUE » PAR SON CHAUFFEUR, SE FAIT…

image

En ces temps qui courent, difficile de savoir qui faire confiance. Et ce n’est pas la dame S. A, qui va le démentir, elle qui a été victime d’un vol de 38,750 millions de francs à l’intérieur de son véhicule, après un retrait à la banque. C’est son chauffeur qui avait donné le tuyau à ses complices, qui les avaient suivis à moto.

Gérante d’une société, la dame S. A, n’en revient toujours pas, après le vol spectaculaire dont elle a été victime dernièrement. Le jour des faits, ayant plusieurs courses à faire, elle avait engagé I. Ndoye comme conducteur, suite à l’indisponibilité de son chauffeur titulaire. Ayant quitté les Parcelles Assainies, ils ont fait plusieurs destinations, avant de rallier la ville, pour un retrait d’argent à sa banque. Arrivée à destination, elle est revenue auprès de son chauffeur pour lui emprunter son sac à dos, afin d’y mettre l’argent, vu que la somme qu’elle devait retirer (plus de 38 millions), ne pouvait pas tenir dans son sac. Seulement en cours de route, deux individus, perchés sur un scooter ont ouvert la portière arrière du véhicule, pour s’emparer du sac contenant l’argent, avant de prendre la fuite.

Deux individus à bord d’une moto les avaient suivis
Mais c’est bien plus tard qu’elle s’est rendue compte que ce vol n’était pas fortuit. En effet, c’est le chauffeur en question qui avait lancé le code à ses complices, pour faciliter le vol. En effet, après avoir retiré l’argent, c’est le chauffeur qui l’a aidée à mettre le sac contenant l’argent derrière son siège. Ayant fait un crochet sur la corniche ouest, pour acheter une armoire, la dame soutient avoir constaté après, que le chauffeur a pris un itinéraire bizarre, pour dit-il éviter les embouteillages. C’est dans ces circonstances, qu’ils se sont retrouvés au Point E, à la rue A, où a eu lieu le vol. Déboussolée, vu que cette somme était destinée à acheter du matériel de construction pour ses partenaires commerciaux établis à l’étranger, elle avait porté plainte au commissariat du Point E. L’enquête ouverte et minutieusement diligentée par les hommes du commissaire Thiam, a permis de remonter toute la chaîne et d’interpeller non seulement le chauffeur mais aussi ses trois complices dont l’un est en cavale.

Ils ont été perdus par les vidéosurveillances et la géolocalisation

Tout a commencé par un interrogatoire du chauffeur I. Ndoye. Interrogé sur ses communications téléphoniques et celles via Whatsapp durant tout le trajet, il a rétorqué que c’était dans le cadre de son travail et que ledit numéro appartenait à son patron M. Fall. Seulement, les réquisitions faites à la Sonatel aux fins de fournir la géolocalisation du chauffeur et de son soi-disant patron au moment de la commission des faits, a permis de découvrir que M. Fall avec qui le chauffeur communiquait, a pris le même itinéraire. Et ce, à une heure très proche de celle de la commission de l’infraction à 18h30.

La dame retrouve son argent et se désiste
Une réquisition a également été adressée au centre national de vidéosurveillance aux fins de fournir les images des caméras de surveillance. C’est ainsi que les images montrent deux individus (S. L. Hann et S. Ndiaye) à bord d’une moto, ouvrant l’arrière du véhicule de la dame. Là où, M. Mbaye qui était sur une deuxième moto, les surveillait à bonne distance, laissant ses « 2 éléments » le soin de subtiliser le sac d’argent. Tous arrêtés à l’exception du sieur Hann en cavale, les mis en cause ont commencé par nier les faits. Mais après avoir été confrontés avec les images et aux résultats des réquisitions, ils sont passés aux aveux. Quant à la dame, qui a retrouvé ses 38 millions, elle s’est désistée de sa plainte. Mais malgré tout, les mis en cause ont été déférés au parquet.

Ndèye Anna NDIAYE

1er septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article