image

UNE DIZAINE DE MORTS RECENSÉS AU BURKINA FASO

image

« Une embuscade des GAT (Groupes armés terroristes) a visé une patrouille mixte de soldats et de VDP », les Volontaires pour la défense de la patrie, supplétifs de l’armée, « dans la commune de Bouroum (nord). Le bilan est de trois soldats et huit VDP tombés (tués) », a déclaré à l’AFP, une source sécuritaire. Une autre source des services de sécurité a confirmé, parlant de « bilan provisoire ». Selon cette dernière source, « l’accrochage a eu lieu dans la localité de Silmangué, dans la province du Namentenga ».

Cette attaque survient deux semaines après un coup d’État militaire, le deuxième en huit mois, perpétré le 30 septembre par le capitaine Ibrahim Traoré, contre le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, et au lendemain de la désignation du capitaine Traoré comme président de la transition par des assises nationales.

Avant septembre dernier, le 24 janvier, des militaires emmenés par le lieutenant-colonel Damiba, regroupés au sein d’une junte appelée Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), avaient renversé le président Roch Marc Christian Kaboré, accusé d’incapacité face aux attaques jihadistes qui se sont multipliées au Burkina, liées à la situation sécuritaire dans ce pays en proie à la violence djihadiste depuis sept ans.

Dié BA

16 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article