UNE PLAINTE ANNONCÉE CONTRE WADE

news-details
BRÈCHE DE SAINT-LOUIS

La situation alarmante de la brèche était au centre des débats lors de l’examen du projet de budget du ministère de la Pêche et de l’Economie maritime. Suite au dernier accident recensé qui a occasionné trois morts, sept blessés et plusieurs autres pêcheurs portés disparus, Oumar Gueye, le ministre en question, a annoncé le démarrage des travaux de dragage du chenal de la brèche.

« Le président Macky Sall nous a demandé de faire une étude complète avec des spécialistes et ces études ont sorti une solution d’urgence et des solutions à moyen et long terme, a-t-il assuré, repris par Le Quotidien. La solution d’urgence, c’est le dragage. Il faut draguer et baliser. »

Selon lui, le Sénégal va mettre toutes les ressources nécessaires pour que le chenal meurtrier soit sécurisé. Dans ce sens, il souligne qu’ « entre 4 et 5 milliards vont être disponibles pour que les travaux puissent démarrer le plus rapidement possible. Et dans les prochains jours, j’irai à Saint-Louis pour rencontrer les acteurs, l’administration et les collectivités territoriales pour leur dire ce que nous allons faire et leur montrer comment ce travail sera fait. »

C’est en 2003 que la brèche a été creusée. Une décision prise par l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, contre les inondations à Saint-Louis. Depuis, les trois mètres sont devenus une large ouverture de huit kilomètres qui est à l’origine de près de 300 morts depuis lors. 15 ans après, un groupe de députés de la majorité présidentielle, Benno Bokk Yakaar, entend demander des comptes au prédécesseur de Macky Sall. Le député Mamadou Mberry Sylla agite, au nom dudit groupe, une plainte contre Wade, rapporte le journal.

En attendant, le budget du ministère a été arrêté à la somme de 47 milliards 030 millions 169 mille 951 FCFA contre 41 milliards 651 millions 881 mille 580 FCFA, soit une hausse de 5 milliards 378 millions 288 mille 371 FCFA en valeur absolue et 12,91% en valeur relative.

Vous pouvez réagir à cet article