UNE ROUTE PRATICABLE DE 6 KM ET UNE ÉLECTRIFICATION, LA FORTE DOLÉANCE DES HABITANTS DE KEUR NDIAYE OUMY LO

news-details
LOUGA

À Louga, les habitants du village de Keur Ndiaye Oumy Lo, dans la commune de Kellé Gueye, implorent les autorités à lancer les travaux de la route et dénoncent l’arrêt des travaux d’électrification. Les habitants des villages environnants se plaignent, en effet, du fait que la route qui dessert leur localité est toujours impraticable. C’est un tronçon de 6 kilomètres et le FERA s’était engagé à faire la voie la piste de production. Mais ce n’est toujours pas réalisé malgré les multiples promesses et les relances incessantes des populations.

Dans cette zone, un mécène, Aliou Lo, promoteur de la société Lobbougaz, a fait beaucoup d’investissements sociaux dans la zone (centre de santé, logements sociaux, complexe scolaire, production agricole, etc.) mais les populations ont beaucoup de mal à jouir de tous les services et surtout à écouler les produits à cause de l’absence d’infrastructures routières.

« Aliou LO a, sur fonds propres, réalisé le poste de santé, l’école primaire et des logements. Il est en train d’ériger la grande mosquée, d’autres logements et un Institut Islamique pour le développement de son terroir », énumère un notable du village, dans son cri du cœur. Il relève pour s’en désoler que "sans l’électrification de notre localité, nous serons dans l’incapacité d’utiliser ce matériel moderne et cher gracieusement mis à notre disposition par M. Aliou Lo."

Ainsi, la route qui dessert leur localité et les villages environnants est impraticable. C’est un tronçon de 6 kilomètres dont la moitié avait été transformée en piste de production. Puis, plus rien n’a avancé dans les chantiers, bloquant ainsi tout l’investissement réalisé.

L’électrification a finalement débuté après les cris de cœur des populations et est en cours de réalisation, par contre pour la piste de production un tronçon de 3km reliant Kellé Gueye à Ngueyenne à été réalisé soit environ 3km, mais il reste encore à réaliser les trois kilomètres restants, qui relient reliant Ngueyenne à Keur Ndiaye Oumy Lo, ainsi que l’entretien du tronçon déjà réalisé.

Mais, le plus troublant, c’est que le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) s’était engagé à faire la voie de la piste de production. Mais, celle-ci n’est toujours pas réalisée. Pour rallier la localité, il faut parcourir, sur plusieurs kilomètres, une piste très sablonneuse, qui retarde grandement la poursuite des chantiers engagés dans les localités concernées.

Concernant l’électrification, les services ont déposé quelques poteaux mais ne sont plus revenus depuis longtemps. Pis, ces poteaux de même que le béton sont en train d’être transportés ailleurs. Inquiètes, les populations ne cessent d’interpeller le Président Macky Sall, pour régler définitivement leurs soucis.

"Nous invitons le Président Macky Sall à se saisir de ce dossier afin que les travaux puissent se poursuivre et que Keur Ndiaye Oumy dispose enfin d’une route praticable et de l’électricité car nous vivons dans une insécurité totale et dans un grand inconfort avec cette situation qui perdure. Ici, tout marche au solaire : la télévision, les lampes. L’énergie solaire alimente l’hôpital, l’école. Depuis 2016, nous ne cessons de demander l’électrification de notre localité. Notre poste de santé fonctionne au solaire, alors que tout le matériel électrique destiné à l’installation du courant chez nous est stocké dans le village voisin de Gueyenne situé à deux kilomètres d’ici. Nous ne comprenons pas pourquoi", avait déploré, leur porte-parole, Serigne Abdou LO.

Les populations impactées veulent la reprise des travaux à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Vous pouvez réagir à cet article