image

UNE SPIRALE DE HAUSSE DANS LES MARCHÉS

image

À moins de quatre jours de la fête de tabaski, les ménages se trouvent entre le marteau du prix exorbitant du mouton et l’enclume de la hausse rapide du prix des denrées alimentaires, les plus sollicitées le jour de l’Aïd el-Kébir. Pour tâter la tendance du marché, Bés bi a fait un tour hier dans certains marchés. Le constat est qu’aucune pénurie n’est encore signalée, mais la hausse est palpable.

Pour cette fête de la tabaski, il faudra casquer fort pour déguster une bonne grillade. Alors que certains ménages se plaignent du prix élevé du bélier, il y a une hausse perceptible des prix des denrées alimentaires, qui ont flambé en l’espace de deux mois. En cet après-midi du mercredi 6 juillet, le marché de Grand Yoff bat son plein.

Vendeurs d’habits et accessoires féminins attirent la clientèle à travers des haut-parleurs qui distillent des sonorités tendance. Les plus avertis ont déjà commencé à faire leurs emplettes. Sur une ruelle menant aux dépôt des légumes, une femme de grande taille, habillée en tissu léger, multicolore, s’apprête à embarquer ses provisions dans le taxi : un bidon de 20L d’huile, deux sacs et demi d’oignons et une bassine pleine d’épices et de condiments. Elle n’est pas du tout surprise par la hausse rapide des denrées. « Il ne se passe pas un jour sans que je ne vienne au marché. Et chaque fois, je constate une hausse de 25 à 100 f sur certaines marchandises.

À l’approche de la fête, je m’attends à une augmentaion, car les vendeurs profitent souvent de la fête pour augmenter le prix de leurs produits », confie la dame. Ainsi, entre la fête de Korité et celle de la Tabaski, les prix des denrées alimentaires ont connu une forte hausse. C’est le cas de l’oignon dont le sac de 25 kg coûtait entre 6 à 7 mille francs Cfa et qui est vendu actuellement à 10.500Fcfa au marché Castors. L’huile de 20 L qui se vend actuellement à 28.000 francs, se vendait à l’approche de la fête de Korité, à 24.000 frs, soit une hausse de 4000 francs. Dans les magasins Auchan le bidon d’huile de 10 L varie entre 8.815 à 9.390 francs Cfa.

La pomme de terre, qui sera très demandée durant la Tabaski, n’est pas en reste. Son prix a vite grimpé dans les différents marchés visités. Pourtant, il y a deux mois, le sac de 25 kg était cédé à 8.500 francs et il est maintenant à 13.000 francs. Une situation qui met un vieux retraité dans tous ses états. Croisé devant un magasin, un demi sac de pomme de terre en main, l’enseignant à la retraite indexe plutôt le gouvernement. « L’Etat est responsable de ce laisser-aller dans le marché. Tout le monde justifie sa hausse par la guerre en Ukraine. Ce qui est aberrant car la pomme de terre est cultivée ici et l’Etat doit jouer son rôle de régulateur », a sermonné le retraité.

Fodé Bakary CAMARA

7 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article