image

UN DÉTOURNEMENT D’OBJECTIF DÉNONCÉ À GUÉDIAWAYE

image

La plateforme ’’ TAKHAW TEMM AR SUNU GOKH’’ dénonce une prédation foncière à Guédiawaye. En Assemblée générale, les membres de cette structure ont alerté les autorités étatiques. Pour eux, l’objectif du déclassement de cette partie foncière, située au nord de Guédiawaye, sur le littoral, est en train d’être détourné.
Sur une forte demande des populations de cette localité, le président de la République, à travers l’arrêté N°2021-701 du 4 Juin 2021, avait déclassifié la bande de filaos. Depuis lors, aucune autre acte administratif n’a encore été posé. Et pourtant, déplore le porte-parole de la plateforme, Babacar Mbaye Ngarafe, des promoteurs immobiliers et des agents proches du pouvoir viennent s’accaparer des terres.

’’ Pourtant, ayant vu venir un détournement d’objectifs du projet initial de déclassement et une trahison des attentes de la population de Guédiawaye, nous avions alerté les autorités compétentes afin de veiller au respect scrupuleux de l’esprit de déclassement et de l’exécution du décret conformément au plan d’aménagement concerté issu des consultations citoyennes, validées par le conseil municipal de la ville et approuvées par arrêté préfectoral N° 01203 du 12 Mai 2020. Mais apparemment aucune disposition n’a été prise, laissant ainsi Guédiawaye à la merci des prédateurs fonciers, trafiquants d’influences qui se font passer pour, tantôt proche du président ou de la première dame tantôt homme de Mame Boye Diawo ou de Oumar Sow’’, a déclaré Babacar Mbaye Ngarafe.

Les membres de TAKHAW TEMM AR SUNU GOKH’’ exigent le suivi de la délibération N° 0023 du 19 décembre 2019 du conseil municipal de la ville de Guédiawaye portant adoption du plan d’aménagement du littoral.

Babacar FALL

20 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article