image

UNE TOURNÉE NATIONALE DU MANUSCRIT DÉDIÉE À IBA DER THIAM

image

« Littérature et Covid-19 » ! C’est le thème de la 2ème édition du Salon national du livre qui a regroupé hier, à la Place du Souvenir africain, le monde de la littérature. Cette rencontre a servi de tribune pour annoncer la tournée nationale de manuscrit qui sera dédiée au Professeur Iba Der Thiam. « Nous lancerons, le 9 décembre, la tournée nationale de manuscrit dédiée à la mémoire du professeur Iba Der Thiam », a annoncé Abdoulaye Diop.

Venu présider la rencontre, le ministre de la Culture et de la Communication a exprimé sa satisfaction relative à l’événement. « Cette célébration de la production nationale de livre, de la créativité de nos écrivains, du talent de nos éditeurs et de nos imprimeurs, de l’engagement de nos libraires et de la passion de nos lecteurs a trouvé son identité propre », renseigne-t-il, non sans saluer tous les acteurs engagés dans la mise en œuvre de la politique nationale du livre et de la lecture. Poursuivant, il relève l’importance de valoriser les écrits des vénérables guides religieux. « Il faut identifier, sécuriser et valoriser les manuscrits présents dans toutes les entités religieuses pour leur meilleure valorisation », souligne-t-il.

A son avis, l’accès au livre et sa disponibilité sur tout le territoire national constituent un enjeu important de notre politique. Par ailleurs, le ministre s’est félicité de la production littéraire qui, dit-il, se caractérise par la diversité de son contenu et la qualité de son expression. Cette année, nous avons eu une grande satisfaction avec des distinctions prestigieuses au niveau international. En guise d’exemple, il n’a pas manqué de citer les noms de grands écrivains du pays, en l’occurrence Boubacar Boris Diop, Mbougar Sarr, Khalil Diallo, Souleymane Bachir Diagne et David Diop. Aussi a-t-il salué le travail de la presse avec des productions d’émission de qualité consacrées au livre. « Le livre et la lecture ont besoin de promotion autant pour gagner un nouveau public de lecteurs, autant pour permettre aux écrivains et à tous les acteurs de vivre décemment de leur travail ».

Le parrain de cette édition est Amadou Ly, professeur émérite de la littérature africaine, un homme de culture. Boubacar Boris Diop aussi a fait un discours inaugural de qualité sur le thème de cette édition.

Adama Aidara Kanté

3 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article