UNIFORMES SCOLAIRES : DIÉNABA DIALLO, MAJOR DE PROMOTION, DÉCHIRE LE PROJET

news-details
EDUCATION

Diénaba Diallo, 21 ans, première de la promotion 2021 de l’Université Amadou Moctar Mbow de Dakar avec une moyenne semestrielle de 16,58, se joint au concert d’indignation contre le projet des tenues scolaires à coût annuel de dix milliards F CFA. L’urgence est ailleurs, tranche l’étudiante en 1ère année à la grande École des Sciences et Techniques de l’Ingénierie.

"Les uniformes à l’école, c’est bon. Cela empêche les filles démunies surtout, de tenter de paraître comme les autres sans se soucier du comment obtenir des vêtements. C’est faisable dans certaines localités. Mais chez nous, la priorité est ailleurs. C’est dans l’accès au TIC (Technologies de l’information et de la communication). J’en ai beaucoup souffert à l’Université. J’y suis allée sans aucune notion informatique alors que là-bas, nous sommes traités comme si tout le monde maitrisait cet outil", argumente-t-elle, reprise par le journal LeQuotidien.

Poursuivant, elle ajoute : "la dotation suffisante des écoles en tables-bancs est également une priorité dans nos zones. Si le choix est laissé aux académiciens, Kolda devra reporter pour des années encore la généralisation du port de l’uniforme en attendant de régler les problèmes d’accès universel aux TICS, de résorption du gap en tables-bancs et de la suppression des abris provisoires dans les écoles.

La jeune femme, née à Vélingara, où elle a obtenu le Bac avec mention Bien, veut se spécialiser en Systèmes énergétiques et électriques.

Vous pouvez réagir à cet article