image

« CE QU’ILFAUT FAIRE POUR ÉVITER DE TELS DRAMES »

image

C’est le ballet à Tivaouane après la tragédie qui a emporté onze petits anges morts calcinés dans un incendie. Le chef de l’État, Macky Sall, est attendu dans la ville sainte, à 15 heures, ce vendredi après-midi. Avant lui, Malick Gakou a effectué le déplacement. Dans une déclaration faite face à la presse, sur place, l’actuel président du Grand Parti, une formation de l’opposition, qu’il a créée au sortir de sa démission du gouvernement (Macky Sall) et de son exclusion de l’Alliance des forces de progrès (AFP de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale), parmi les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) a insisté, « à la suite de ce drame, sur des solutions à apporter à cette situation qui porte gravement préjudice à l’évolution de notre système de santé. »

« Comme nous sommes venus présenter des condoléances, ce n’est nullement le moment de faire un diagnostic de la situation », a-t-il relevé. Mais, il s’est empressé d’ajouter que « c’est l’occasion de réitérer un vibrant appel à la communauté nationale afin qu’ensemble nous puissions unir nos efforts pour que de tels drames ne puissent pas se produire dans notre pays. »

L’Ancien ministre des Sports, puis du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel appuiera : « c’est l’occasion pour laquelle nous sommes venus rencontrer la Directrice de l’hôpital et les autorités pour leur dire notre compassion et notre témoignage de solidarité face à cette situation extrêmement difficile pour les populations de Tivaouane et pour l’ensemble de la population sénégalaise ».

Rappeler qu’une enquête est en cours. Après le drame, deux fortes mesures ont été prises dont le deuil national de 72 heures déclaré à compter d’hier jeudi et le limogeage du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, remplacé par Marie Khémesse Ngom Ndiaye, précédemment Directrice de la santé publique.

Dié BA et Hawa TOUMAGNON (Stagiaire)

27 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article