image

USAGERS ET COMMERÇANTS RACONTENT LEUR CALVAIRE

image

Le bac de Foudioungne, à Fatick, est à l’arrêt depuis quatre jours. La partie avant du ferry est engloutie. Une panne lourde de conséquences car fragilisant l’économie locale.

"Depuis mardi rien ne bouge, rouspète-t-on, sur Radio Sénégal. Les personnes ne peuvent plus se déplacer comme il faut." Les femmes, s’activant dans le petit commerce, ne voient presque plus de clients. "Les clients ne sont de plus en plus rares. Depuis l’arrêt du bac, nous peinons à écouler nos marchandises."

Les piroguiers, eux, se frottent les mains. Faute de bac, les populations, pour effectuer la traversée, sont obligées de louer des pirogues, qui restent le seul moyen, malgré les risques. La traversée coûte 300 F CFA contre 100 F CFA pour le Bac.

"Je viens de Dakar. On a pris, avec ma femme, la pirogue. On rentre demain. Je ne savais pas que le bac était à l’arrêt", confie un client.

"Il est vrai que c’est rentable pour les piroguiers mais pour nous autres passagers, c’est un peu cher quand même", se plaignent d’autres clients.
Le Préfet du département de Foundiougne annonce la mise à disposition prochaine d’un bac de substitution pour assurer la continuité du service de transport fluvial. Mais, en attendant ce bac de substitution, les techniciens sont à pied d’œuvre pour renflouer le ferry.

Dié BA

24 octobre 2021