VALDIODIO NDIAYE PRÔNE UN LINK DU FICHIER À CELUI DES NAISSANCES

news-details
Audits répétitifs du fichier

Les résultats de l’audit du fichier électoral sont désormais sur la table de l’opposition qui l’avait exigé. D’après les experts internationaux qui ont travaillé là-dessus, ce fichier, qui a réélu le président Macky Sall, en 2019, ne souffre d’aucune irrégularité majeure. Mais l’opposition, même si certains de leurs représentants, comme Saliou Sarr de la mouvance "Taxawu Senegal", étaient présents à la restitution des résultats de l’audit, compte se prononcer, demain mercredi.

Des audits de fichiers électoraux, le Sénégal en a connu dans le passé. C’est une problématique qui revient à presque toutes les élections. La raison ? Selon, le Coordinateur de la coalition des organisations de la société civile pour les élections, Valdiodio Ndiaye estime que cela est dû aux difficultés liées à l’état-civil.

« Les pays africains n’ont pas encore réglé la question fondamentale de la déclaration des naissances. Je pense que c’est ça le grand enjeu. Il faut absolument qu’il y ait une cohérence entre le fichier état-civil et celui électoral. Mais c’est un travail onéreux et extrêmement couteux », a-t-il déclaré. Pour résoudre ce problème, l’Expert électoral prône le Link entre ces deux fichiers (électoral et état-civil).

À l’en croire, l’Union européenne avait appuyé le Sénégal à aller dans ce sens. Mais le projet a rencontré des blocages. « Nous avons au Sénégal les compétences et les aptitudes qu’il faut pour régler cette question. Mais on a l’impression que les gens ne veulent pas pousser pour que les affaires marchent », pense-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article