VENTE DE POCHES DE SANG : PR SALIOU DIOP RÉPOND AUX ACCUSATIONS

news-details
SANTÉ

Le directeur du Centre national de transfusion sanguine, le professeur Saliou Diop, balaie d’un revers de main l’information faisant état d’une « vente de poches de sang » en provenance des dons effectués par des Sénégalais. « Je dirais l’inverse de ce qui a été dit. Le Sénégal et le Burkina Faso sont les deux seuls pays dans la sous-région où le sang est cédé gratuitement au secteur public », a-t-il déclaré.

Pr Diop a tenu ces propos lors de la cérémonie de remise de dons de la Fondation du Crédit mutuel du Sénégal (Cms). « Le don de sang nous permet de prélever une matière première qui est le sang. Il faut beaucoup de moyens pour que ce sang puisse être traité. Cela a un coût important. Mais, il est entièrement supporté par le gouvernement. L’Etat demande à ceux qui travaillent dans le secteur privé de contribuer. Si on estime le coût global d’une production d’une poche de sang, c’est entre 45 et 50 mille francs », renseigne le directeur du Centre de transfusion sanguine qui indique, dans le journal Le Quotidien qu’ « actuellement, la politique de l’Etat c’est de rendre gratuites ces poches de sang ».

Vous pouvez réagir à cet article