image

VERS LA CRÉATION DE L’AGROPOLE NORD (ONUDI)

image

Concernant les agropoles qui constituent des pôles de croissance agro-industrielle, le représentant de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, Christophe Yvetot, invité du JDD, a annoncé que « l’ONUDI s’est vu confier par un accord avec le gouvernement du Sénégal pour commencer à développer l’agropole Nord. »

« Il s’agit d’une étude de faisabilité que nous allons mener. Cela peut paraitre abstrait mais en gros, c’est une étude que va mener une équipe d’à peu près dix personnes avec des compétences nationales et internationales qui va voir quels sont les besoins et quels sont les blocages. A partir de là, de mettre en place tout un plan d’activités à mettre en place pour réussir cette indépendance notamment dans le domaine du riz, mais aussi tout ce qui est élevage avec les dérivés, cuir, lait, viande, et les produits maraichers. Pour ce qui est du riz, nous avons déjà des partenaires comme la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement, et le Japon », entre autres.

Par rapport aux autres agropoles, il a ajouté que « nous allons peut-être innover parce que nous allons faire venir tous les partenaires dont le G50, le groupe avec tous les partenaires au développement du Sénégal, le secteur privé et tous les ministères concernés pour avancer ensemble. » « Le Sénégal ne manque pas de partenaires. Il y a beaucoup de fées autour du berceau », a-t-il garanti.

Face à la presse vendredi, le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), Aminata Assome Diatta, informait que par rapport à « l’horizon d’autosuffisance, il est prévu de subventionner le prix au producteur pour garantir la production » du riz Paddy. « Nous l’avons noté il y a de cela trois ans, nous n’arrivons pas à un prix consensuel sur le kilogramme de Paddy entre le producteur et le transformateur. Le producteur demandait un prix de 160 F CFA, alors que celui qui fait la transformation considère qu’il ne peut pas acheter à plus de 130 F CFA. Il y avait un gap de 30 F CFA, que le président de la République a décidé de combler à travers cette subvention du riz de Paddy. Mais également un soutien au transformateur à hauteur de 200 F CFA », ajoutait la tutelle.

Die BA
Pape Doudou DIALLO (photo)

27 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article