VIDÉO - ACCUSATION DE PUTSCH : LA CONTRE OFFENSIVE DE GUILLAUME SORO

news-details
CÔTE D’IVOIRE

Accusé de tentatives de déstabilisation et de détournement de deniers publics par le procureur de la République Richard Adou, l’ancien Premier ministre d’Alassane Dramane Ouattara n’a pas tardé à organiser la réplique.

Sa réponse a été délivrée à l’opinion à travers son avocate Affoussiata Bamba-Lamine qui, à travers un message en vidéo, évoque un élément sonore de mauvaise qualité, incomplet et hors contexte (l’audio en question date de 2017, selon elle), brandi par le Procureur. Elle dénonce également « une machination du pourvoir pour éliminer le 1er candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte-d’Ivoire ».

« En réalité toute cette entreprise vise piteusement à écarter Monsieur Guillaume Kigbafori Soro de la course à la Présidence de la République pour l’élection de 2020 », clame la robe noire avant de promettre qu’au nom de la manifestation de la vérité, Guillaume Soro « s’exprimera clairement et avec limpidité sur chacun des faits » et, surtout, d’accuser Alassane Ouattara d’avoir été derrière la tentative de putsch de 2002 : « En ce qui concerne l’accusation fallacieuse de déstabilisation qui reposerait sur un enregistrement audio, Monsieur Guillaume Kigbafori Soro tient à rassurer les Ivoiriens qu’il reconnaît une seule déstabilisation, celle du 19 septembre 2002, pour le Compte de l’actuel Président la République, Monsieur Alassane Dramane Ouattara, ce pourquoi d’ailleurs, il continue à demander pardon au Peuple souverain de Côte d’Ivoire. »

Vous pouvez réagir à cet article