VIDEO & AUDIO - ALY NGOUILLE NDIAYE : « LA PEINE DE MORT NE RÉPOND PAS À LA MARCHE ACTUELLE DU MONDE »

news-details
REPLAY JURY DU DIMANCHE

L’application de la peine de mort n’est la solution pour éradiquer la criminalité au Sénégal. C’est la conviction du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye. Cette loi, abrogée au Sénégal depuis 2004, fait l’objet de débat après la série de meurtres notée, ces temps-ci, au Sénégal. Si les foyers religieux musulmans du Sénégal restent favorables à son application, les organisations de droits de l’homme, elles, disent niet. L’Etat, pour sa part, ne compte pas revenir en arrière, si l’on en croit le ministre de l’Intérieur.

Element Mamoudou

« Nulle part, dans le monde, il n’a été prouvé que l’application de la peine de mort pourrait réduire le taux de criminalité. De l’indépendance jusqu’en 2004, la peine de mort existait au Sénégal. Et nous n’avions eu que deux cas d’exécutions. Pourtant, il y avait, entre temps, combien de meurtres ? Ce n’est pas forcément la solution », a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye qui note que « cette loi ne répond pas à la marche actuelle du monde ».

Vous pouvez réagir à cet article