[VIDÉO]- BARTHELEMY DIAS À SA SORTIE D’AUDITION : « ON M’A CONVOQUÉ POUR VOL DE TÉLÉPHONES ! »

news-details
POLICE POINT E

Le maire de Mermoz sacré cœur a déféré, ce mercredi, à la convocation des éléments enquêteurs du commissariat de Point E suite à une plainte qui a été déposée contre lui. L’audition a duré plus de trois tours d’horloge. A sa sortie, le maire de Mermoz Sacré Cœur a fait savoir qu’il a été convoqué pour vol de téléphones portables et de violence exercée sur des employés de la société SERTEM (Société qui assure les travaux sur le terrain litigieux sur la Corniche). Ce qu’il qualifie de « diversion et de provocation ».

« On parle d’une assiette foncière qui vaut 4 milliards F CFA et on me convoque à la police pour me parler de vol de téléphones portables et de violence exercée sur des employés de la société SERTEM. C’est de la diversion », a dénoncé Barthélémy Diaz. Qui, revenant sur le bradage du littoral, indique qu’il se battra pour que les travaux de construction sur la corniche cessent. « Le domaine public maritime est inaliénable. La commune de Mermoz Sacré-Cœur prendra des dispositions dans ce sens. Nous ne validerons pas ce projet. Il n’en est pas question. Je rappelle que nous sommes en face d’une association de malfaiteurs », a martelé Barthélémy Diaz.

DE HAUTS FONCTIONNAIRES EN LIGNE DE MIRE

L’édile de la commune de Mermoz Sacré Cœur rappelle que les Conseillers juridiques de la municipalité qu’il dirige vont porter plainte contre tous les hauts fonctionnaires de l’Etat du Sénégal qui, selon lui, se sont permis de verser dans ce dossier en faisant du faux.

« Personne, dans ce pays, ne peut brandir un titre foncier sur le domaine public maritime de surcroit sans aucune mise en valeur. C’est une association de malfaiteurs à la tête de laquelle se trouvent de hauts fonctionnaires de l’Etat du Sénégal. La récréation est terminée à Mermoz Sacré Cœur et nous nous battrons avec toutes les populations pour la sauvegarde du littoral. Nous n’accepterons pas le pillage de notre littoral et nous nous battrons pour les générations futures », avertit le maire qui, visiblement, est prêt pour engager une bataille médiatico-judiciaire.

Vous pouvez réagir à cet article