VIDÉO - COMMENT LES AJUSTEMENTS STRUCTURELS ONT PLOMBÉ LE CINÉMA AFRICAIN

news-details
72E ÉDITION DU FESTIVAL DE CANNES

Les politiques ajustements structurels des pays en voie de développement imposées par la Banque mondiale dans les années 90 sont l’une des causes de la chute des sociétés cinématographiques en Afrique. C’est l’avis du réalisateur sénégalais de Ousmane William Mbaye et du cinéaste burkinabè, Berni Gordblat.
Si aujourd’hui, certains comptent sur les chaînes de télévision pour se mettre sur pied, eux soutiennent la reconstruction de nouvelles salles de cinéma à l’image du Cinegimbi de Bobo Dioulasso.

Vous pouvez réagir à cet article