[VIDEO] - ÉCHANGE DE CIVILITÉS ENTRE OUSMANE SONKO ET KHALIFA SALL

news-details
POLITIQUE

Dans la série de visites de courtoisie qu’il a entamées depuis sa sortie de prison, l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, a rencontré Ousmane Sonko ce vendredi. Une occasion pour le leader du parti ‘Pastef / Les Patriotes’, d’évoquer une éventuelle grande coalition de l’opposition, face à un adversaire commun, le président Macky Sall.

Convaincu que le résultat de la présidentielle de février 2019 aurait été autre si la candidature de Khalifa Sall avait été validée, Sonko a exhorté ses partisans à éviter les guéguerres inutiles avec les autres membres de l’opposition, en rappelant à ceux « qui créent des confrontations fratricides virtuelles, qui s’érigent en adversaires ou en ennemis politiques, que le seul adversaire du parti Pastef est Macky Sall et son régime. »

Pour sa part, Khalifa Sall, accompagné de ses plus fidèles alliés comme Barthelémy Dias ou Cheikh Guèye, a tenu à souligner ses relations fraternelles avec Sonko. « Ousmane Sonko est un frère. Dans des difficultés il m’a soutenu, sans même connaitre les tenants et les aboutissants de mon séjour carcéral, témoigne-t-il. Mais pour des questions de principe et d’éthique, il s’est tellement battu. Tellement son engagement était fort. Je me souviens des trois fois qu’il m’a rendu visite à la prison, pour vous dire qu’il avait même de la gêne à me parler de la politique. »

A propos de politique, l’ex maire de Dakar estime que « personne ne doit pas rester sans se battre », avant de suggérer que les discussions entamées depuis longtemps par les deux parties devraient se poursuivre : « Parce que nous appartenons aux Sénégalais. Et ce Sénégal à qui nous appartenons, qui devrait nous intéresser. »

Vous pouvez réagir à cet article