[VIDÉO] : LE RÊVE BRISÉ DES SUPPORTERS SÉNÉGALAIS

news-details
FINALE PERDUE FACE À L’ALGÉRIE

L’histoire ne s’écrira pas en Egypte. Le sacre continental tant recherché par les joueurs sénégalais n’est pas venu au Sénégal. La fête était partie pour être très belle mais les dieux du football n’ont pas été à nos côtés. Les sénégalais y ont cru jusqu’au bout mais, ce n’était pas le bon jour pour eux. La malédiction continue chez les lions de la Téranga qui vont continuer à courir derrière la Coupe. Les espoirs des supporters sénégalais ont été douchés dès les premières minutes du match.

Au coup de sifflet final de l’arbitre, c’était la désillusion totale. La déception était grande. L’ambiance d’avant le match a laissé la place à un calme plat dans certains quartiers de Dakar. La déception se lisait sur les visages des supporters qui, tout de même, magnifient la prestation des lions qui, selon eux, n’ont pas démérité.

A Fann-Hock, des supporters sénégalais se sont amassés devant un restaurant-bar, les uns adossés sur des véhicules, les autres assis à même sol. Les discussions vont bon train. Sujet de conversation : la défaite des lions. Moïse Gomis est certes déçu mais, il met tout dans le fair-play. Pour lui, les lions du Sénégal n’ont pas démérité parce qu’ils se sont donnés à fond dans le match mais, la chance ne leur a pas souri. Il invite les supporters sénégalais à ne pas se décourager et à réserver un accueil triomphal aux lions.


Des fumigènes au Caesar

En centre-ville, c’est le calme plat. L’ambiance est morose. Les rues sont vides, la circulation fluide. L’avenue de la République d’habitude très animée, ne grouille pas de monde. Ce n’est pas la grande affluence dans les restaurants qui bordent ladite avenue. En revanche, un incident s’est produit au restaurant Casaer. Des fumigènes y ont été lancés, occasionnant ainsi la panique des clients qui étaient présents sur les lieux. Une fille a été blessée à la main gauche. Elle se tord de douleur, encerclé par ses amis. Avertis, les limiers de Dakar plateau, avec à leur tête le commissaire Khady Fall débarquent sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Ils ont interpellé deux individus.

Ambiance à la Place de la nation

Après l’avenue de la République, cap à la place de l’Indépendance. C’est le même panorama. L’atmosphère de la défaite prévaut sur les lieux. Mais, les supporters trouvés sur place remettent tout entre les mains de Dieu. « C’est Dieu qui donne la victoire. Cela fait 17 ans que nous ne sommes pas qualifiés à une finale de la coupe d’Afrique. Donc, si cette année, nous avons disputé la finale nous ne pouvons que nous en réjouir. En plus, ce sont nos joueurs qui ont joué tout le match. Ils ont vraiment mouillé le maillot. Ainsi va la loi du football, il y aura toujours un vainqueur et un vaincu », raisonne la jeune demoiselle trouvée à la place de l’indépendance.

Contrairement aux premiers endroits visités, la place de la Nation grouille de monde malgré la défaite des lions devant les fennecs d’Algérie. L’animation est à son paroxysme. La reine du Djolof-Band, Viviane Chedid est sur scène pour donner de la joie aux supporters qui suivaient le match à la fan-zone. Ici, c’est la fête malgré la désillusion. Jeunes filles et garçons rivalisent de pas de danses pour évacuer leur frustration. Pour Massamba, l’équipe nationale a donné de son mieux pour remporter la partie, en vain. « Ils ont perdu l’arme à la main. Si les sénégalais ne sont pas frustrés, c’est parce qu’ils sont satisfaits de la prestation des joueurs. Ils ont perdu dans la dignité. On ne peut rien leur dire à part les féliciter. Nous demandons à la fédération de maintenir cette équipe d’autant plus qu’elle a du potentiel et elle peut aller très loin dans les prochaines compétions internationales », a soutenu Massamba.

Vous pouvez réagir à cet article