VIDEO - LES POPULATIONS CHASSENT DES AGRESSEURS ET TROUVENT DE LA DROGUE, DES PASSEPORTS, DES PERMIS, DES ARMES...

news-details
MEDINA RUE 41X28

Les populations de la Médina rue 41X28 sont fatigués des agresseurs qui sèment la terreur aux alentours de leur quartier. Elles ont ainsi formé un collectif pour chasser hors de leur territoire les malfrats qui leur empêchent de dormir tranquillement. Las d’attendre une action des forces de l’ordre pour vider une des ruelles du quartier de ses occupants indésirables, ce sont les habitants du quartier eux-mêmes qui se sont attelés à la charge. Dans la nuit du dimanche au lundi, les jeunes du coin ont ainsi chassé une bande d’agresseurs qui avait fini d’installer ses quartiers au sein des épaves des véhicules.

A la suite de leur "opération commando", ils ont nettoyé la zone alors occupée par les malfrats et déclarent avoir trouvé sur les lieux des cornets de chanvre indien, des armes blanches encore tachetées de sang, des bouteilles d’alcool vides, des sacs ou pochettes contenant des pièces d’identité, des passeports, des permis de conduire, et autres documents, appartenant certainement à des victimes d’agression. Joint au téléphone, Badara Diop, membre du collectif des jeunes du quartier revient sur les faits. « Cela fait des années que des agresseurs dictent leur loi dans le quartier. Armés de coupe-coupe, ils nous attaquent et nous dépouillent de nos biens. En plus, ils sont des vendeurs et fumeurs de chanvre indien », accuse Badara Diop.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles ils ont décidé de se faire justice au lieu d’interpeller la police, il déclare que celle-ci a été plusieurs fois saisie, en vain. « Nous les avons dénoncés plusieurs fois à la police mais rien n’a été fait pour les mettre hors d’état de nuire. La police les interpelle avant de les relaxer. Ils n’ont jamais été placés sous-mandat. Maintenant, nous avons décidé de prendre les choses en main et d’assurer la sécurité de notre quartier. Nous avons formé un collectif pour les déloger. La plupart d’entre eux ne sont pas du quartier mais ils fréquentent des dealers de la zone », a fait savoir M. Diop, qui informe également qu’une pétition a été lancée pour ne plus accepter de repaires de malfrats au sein du quartier de la Médina. « Nous voulons assainir notre quartier et nous sommes prêts à tout. Nous ne voulons plus jamais les revoir dans les parages. Nous allons dénoncer tous les vendeurs de drogue qui habitent dans le quartier. Advienne que pourra ».

Vous pouvez réagir à cet article