VIDÉO - PLUS DE 3000 TONNES DE NITRATE D’AMMONIUM STOCKÉES AU PORT DE DAKAR

news-details
DANGER

Plus de trois mille tonnes de nitrate d’ammonium, la substance à l’origine des explosions à Beyrouth, la capitale libanaise, sont entreposées au môle 3 du Port autonome de Dakar (PAD), dans la zone Mali. C’est une quantité plus importante que celle (2700 tonnes) qui a réduit Beyrouth en cendres. Mais au Port, on ne s’alarme pas pour autant. « Le produit est bien stocké, ce n’est pas dans un entrepôt (comme ce fut le cas à Beyrouth) mais à l’air libre et sur des palettes qui l’empêche d’être en contact direct avec le sol », tente de rassurer le Haut commandant du Port de Dakar.

À l’occasion d’une visite des lieux effectuée hier mardi, Ibrahima Badji, le Haut commandant du PAD, a annoncé une batterie de mesures dans le cadre de la gestion des marchandises dangereuses. Deux commissions, terrestre et maritime, ont été ainsi mises en place visant à bannir le nitrate d’ammonium des lieux.

Déjà mis en demeure, le propriétaire de la cargaison entreposée a été sommé, sans délai, d’enlever la marchandise. Dans ce sillage, 350 tonnes ont été évacuées. Selon les autorités portuaires, un site a été identifié à Diamniadio, pour que le propriétaire de la cargaison y fasse le transfert, sous réserve d’obtenir l’aval du ministère en charge de l’environnement.

Vous pouvez réagir à cet article