[VIDÉO] - PRÉSENTATION DE CONDOLÉANCES : MACKY SALL CHEZ LES AHIDJO

news-details
DIPLOMATIE

Le Président Macky Sall s’est rendu hier soir au domicile des Ahidjo dans le quartier des Almadies pour y présenter ses condoléances à la famille suite au décès au mois d’avril de l’ex première dame du Cameroun, Mme Germaine Habiba Ahidjo pour laquelle il éprouvait un attachement quasi filial. Il entretenait avec la défunte des liens très forts, veillant sur elle avec une attention soutenue.

Mieux, le Président Sall, toujours dans cette posture de fils, a entouré Mme Ahidjo d’une exquise affection doublée d’une amitié singulière qu’il a rappelée lors de sa profonde conversation avec les enfants à qui il a renouvelé sa fraternelle prévenance. Suite à leur retrait volontaire du pouvoir en 1983, le couple présidentiel avait quitté le Cameroun pour s’établir au Sénégal où ils ont bénéficié d’une grande hospitalité due à leur rang et l’amitié qui les liait au premier Président du Sénégal.

Dans le fond, cette proximité avec le Sénégal remonte aux années 40 quand Senghor et Ahidjo, alors députés, se rencontrent à Paris et se découvrent des affinités renforcées par le cousinage à plaisanterie entre le Sérère et le Peulh. La familiarité a beaucoup contribué à raffermir leurs liens.

Une amitié solide, féconde et épanouie s’est établie entre eux davantage consolidée lorsqu’ils accèdent au pouvoir respectivement au Sénégal et au Cameroun. En s’établissant à Dakar, par choix du cœur et de la raison, le président Ahidjo a aimé son séjour empreint d’amabilité et d’élégance. Le président Abdou Diouf, nouvellement élu, l’a accueilli avec sa famille en ayant à l’esprit de maintenir vive la générosité agissante du Président Senghor.

Tous les chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête du Sénégal ont veillé à accompagner cet hôte de marque que fut le premier président du Cameroun indépendant. Successivement, ils ont mis en place des dispositifs appropriés pour assurer le confort de la famille de Amadou Ahidjo, notamment son épouse. Elle était bien entourée à la mort de son mari. Et à sa mort, Mme Ahidjo est allée rejoindre son défunt mari dans les cimetières musulmans de Yoff. Le Président Macky, très affecté par la disparition de Mme Habiba Ahidjo, s’est discrètement investi dans l’organisation du rituel mortuaire suivant la tradition musulmane soufie.

En venant présenter ses condoléances aux enfants orphelins, Macky Sall leur a réaffirmé son engagement avant de formuler d’intenses prières pour le repos de l’âme des illustres disparus. Le beau geste du Président de la République honore le Sénégal, terre d’hospitalité qui a de tout temps accueilli des hôtes en délicatesse avec leur pays d’origine. Les peuples d’Afrique unis transcendent les différences pour que partout sur le continent, les Africains se sentent chez eux.

Vous pouvez réagir à cet article