[VIDÉO] - QUESTIONS DIRECTES : ALASSANE SAMBA DIOP FACE À MAMADOU DIOP "DECROIX"

news-details
REPLAY iTV

Le recours de l’opposition auprès du Conseil constitutionnel (Cc) pour contester la nouvelle loi du code électoral pourrait être contreproductif. La requête peut profiter au pouvoir qui pourrait la brandir comme argument pour retourner à l’ancien code, de l’avis de Mamadou Diop de Decroix.

« Sur les quelques rares concessions, qui ne sont pas fondamentales, il se pourrait bien qu’ils (les gens du pouvoir) se disent que le Conseil n’a pas pu délibérer, nous sommes dans une période où il faut absolument un consensus, étant donné que nous n’en avons pas, on retourne au code antérieur. En ce moment, le pouvoir ne fait aucun consensus. Et le grand problème qu’ils ont avec l’élection des maires au suffrage universel direct, ils vont pouvoir le régler sans que l’opinion ne considère qu’ils ont rejeté un consensus », a-t-il expliqué lors de son passage à l’émission Questions Directes, sur iTV.

« Le recours au Conseil constitutionnel pourrait être profitable au pouvoir »

Même s’il dit avoir signé la pétition initiée par ses collègues, le Secrétaire général de l’AJ reste sceptique par rapport à sa diligence au niveau du Conseil constitutionnel. D’ailleurs, Decroix estime que la haute juridiction, en termes de contentieux électoral, n’est pas légale pour statuer. « Parce qu’ils doivent être sept membres. Actuellement, il y en a trois qui ne sont plus fonctionnels. Un est décédé, les deux autres à la retraite. Donc, le Cc n’est pas complet. Et la loi dit que s’il n’est pas complet, le Conseil ne peut pas légiférer », a déclaré Decroix.

Vous pouvez réagir à cet article