VIDÉO - TALLA SYLLA : « JE SUIS FIER D’ETRE "NITTU THIÈS" »

news-details
POLITIQUE

Talla Sylla, le maire de Thiès, n’apprécie pas les moqueries qui ont suivi le ralliement d’Idrissa Seck à la mouvance présidentielle. L’invité de l’émission Ndaari, sur Itv, ce mercredi, 16 décembre, par ailleurs, sociologue de formation, a expliqué comment il était malsain d’associer toute une communauté à une action individuelle. Ainsi, à tous ceux qui se moquent, il répond qu’il est "fier d’être "nittu" Thiès".

L’édile de la cité du rail a commencé par valider la suppression des villes de Dakar, Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Thiès, expliquant que, sur les 552, 46 communes n’ont pas les mêmes compétences que les 506 autres. Sur sa lancée, l’allié du chef de l’État, Macky Sall, réfutant tout calcul politique en prélude des prochaines élections locales, a évoqué la correction d’une injustice portant sur le principe d’égalité des citoyens. Poursuivant, il a souligné que le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Oumar Guèye, a adopté sa proposition, faite en 2019.

Le ministre en question a jeté un pavé dans la mare politique, devant le Jury du dimanche (JDD), de Mamoudou Ibra Kane, ce week-end, sur iRadio et Itv. À l’occasion, le maire de Sangalkam avait lié la tenue des élections locales à une réforme du Code général des collectivités territoriales et précisément la suppression éventuelle des villes de Dakar, Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Thiès.

« Depuis que le Sénégal est Sénégal, les Locales ne se sont jamais tenues à bonne date. Je ne dis pas que c’est une bonne ou mauvaise chose, mais avec le contexte particulier dans lequel nous nous trouvons, je pense que nous devons finaliser un certain nombre de choses », avait-il expliqué, soulignant qu’il s’agit de conformer les collectivités territoriales au code.

Ainsi, il avait ajouté que « les prochaines élections locales devront forcément se faire dans un contexte de 2ème phase de l’Acte 3 de la décentralisation. Par exemple, l’article premier du Code général des collectivités territoriales dit qu’au Sénégal, il n’y a que deux entités de collectivité territoriales : la commune et le département. (…) Il y aura un département collectivités territoriales à Dakar et les 19 communes. La ville n’a pas sa raison d’être et s’il n’y a plus de ville, il n’y aura plus de maire de Ville ».

Vous pouvez réagir à cet article