VIDEO - TOUBA DONNE SA POSITION SUR LA SÉRIE MACABRE ET APPELLE À UN RETOUR AUX VALEURS DE L’ISLAM

news-details
RECRUDESCENCE DES MEURTRES

Par la voix de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre, le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou a réagi à la série de violence notée au Sénégal. Dans un message destiné à tous les compatriotes, il a regretté la recrudescence des violences, avec des cas de meurtre des plus désolants, devenus monnaie courante. Une raison suffisante pour le guide religieux de rappeler les enseignements de l’Islam à propos de la sacralité de la vie humaine.

« Quiconque ôte la vie à une personne de manière même accidentelle, est tenu, s’il est de sexe masculin, d’acheter 100 chameaux en guise d’indemnités pour ses héritiers et 50 chameaux si l’auteur est une femme. Celui qui tue une personne avec préméditation est immédiatement soumise à la peine capitale et l’enfer sera sa dernière et éternelle demeure », rappellera le porte-parole du Khalife, qui demande aux citoyens de ne faire usage que de la seule arme qui vaille la peine d’être utilisée : les prières.

« Dieu nous dit que quiconque tue une personne peut considérer qu’il a tué toute l’humanité et devra subir une sanction égale à la gravité de son acte. Nul n’a le droit de disposer de la vie de ses semblables », insistera-t-il, avant de souligner que la peine de mort peut être une méthode efficace de dissuasion. « Si on sait qu’on sera tué pour avoir tué, on évitera certainement d’être tenté à ôter la vie à autrui. »

Vous pouvez réagir à cet article