VIDÉO-YEN A MARRE : « QUICONQUE APPELLE AU BOYCOTT DE L’ÉLECTION EST UN ALLIÉ DE MACKY »

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

En conférence de presse, ce mercredi, au niveau de leur quartier général, sis aux Parcelles assainies, le mouvement « Y en a marre » a pris le contre-pied de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade qui appelle au boycott de l’élection présidentielle du 24 février prochain. Thiat et ses camarade ont dit clairement qu’ils ne vont pas suivre le père de Karim Wade dans sa volonté d’empêcher la présidentielle avant de demander aux Sénégalais d’aller massivement voter le jour du scrutin. « Y en a marre a toujours eu une position claire sur l’élection présidentielle. Nous avons fait beaucoup de temps pour sensibiliser les citoyens afin qu’ils aillent récupérer leurs cartes d’électeurs. Nous appelons les sénégalais à aller voter », a déclaré Fadel Barro qui pense que boycotter, c’est élargir la marge de chance de Macky Sall. Le rappeur Thiat embouche la même trompette. « Quiconque appelle au sabotage de l’élection présidentielle est un allié de Macky Sall. Nous n’accepterons pas la perturbation du scrutin », prévient-il.

A l’en croire, le boycott n’ébranle pas le président sortant. Au contraire, cela lui permettra de passer dès le premier tour. « La meilleure manière de battre Macky Sall c’est de ne pas boycotter la présidentielle », a fait savoir Thiat, estimant qu’il n’y a aucun moyen qui puisse permettre au régime en place de frauder le scrutin. « Macky Sall ne peut pas gagner au premier. Ce qu’il peut faire, c’est de confisquer le pouvoir. Mais, si les Sénégalais votent massivement le 24 février prochain, il quittera la tête de ce pays ».

En effet, le mouvement « Y en a marre » a également dénoncé le parti pris du ministre de l’Intérieur qui, selon eux, avait déclaré haut et fort qu’il fera tout pour que Macky Sall remporte le scrutin.

Macky Sall refuse de répondre aux rappeurs

Par ailleurs, « Y en a marre » propose, pour rendre le Sénégal et les Sénégalais prioritaires, le programme « Wallu Askan Wi (Ndlr : la part du peuple ». Ledit programme, explique le rappeur Fou Malade, est pour une interaction entre les candidats et les électeurs. Ce, pour un dialogue et des échanges sincères autour des préoccupations des sénégalais. Le programme, poursuit-il, est prévu le 21 février 2019 et se déroulera en trois étapes. D’après Fou Malade, ils (les membres du mouvement) ont contacté tous les leaders des différentes coalitions pour leur participation à « Wallu Askan Wi ». Et, révèle-t-il, à ce jour, quatre candidats ont confirmé. Il s’agit de Idrissa Seck, Issa Sall, Me Madické Niang et dOusmane Sonko. A les en croire, seul le candidat de la majorité présidentielle n’a pas encore réagi malgré les nombreuses sollicitations qui lui ont été renvoyées.

Vous pouvez réagir à cet article