[VIDÉO] - ZOOM SUR LE JEUNE MÉDECIN ATTEINT D’APLASIE MÉDULLAIRE QUI ÉMEUT LA TOILE

news-details
SANTE

C’est à Fass, dans un appartement loué par ses collègues médecins que Sadio Ousmane Diedhiou souffre en silence. Lorsque notre équipe franchit le seuil de la porte, on voit l’étudiant, habillé en tee-shirt bleu, entouré par des membres de sa famille et des collègues. SOD, comme ses amis l’appellent, a le visage serein et le sourire aux lèvres. Mais la joie qu’il dégage de l’extérieur contraste avec son intérieur. Il subit de plein fouet les affres de l’aplasie médullaire. Une maladie rare, pas seulement au Sénégal, mais aussi dans le monde. C’est une pathologie qui s’attaque à la moelle osseuse.

Saraya, le début d’un calvaire

Il y a un an, la vie de Sadio Ousmane Diedhiou basculait. À l’époque, SOD, armé d’un ordre de mission, se rendait à Saraya, une localité située à Kédougou pour y effectuer son stage. Une phase académique cruciale chez le jeune-homme, en quête de réussite de sa thèse de doctorat. Une voie pour réaliser son rêve, devenir médecin et servir son pays. Mais son passage à Saraya sera le début de son calvaire. Son énergie débordante sera vite freinée par les maux de la maladie. De jour en jour, il ressent " de la fatigue, la respiration sifflante, chaque effort pèse". Des douleurs atroces renforcées par des hémorragies sanguines au niveau des narines.

Très rapidement le doute s’installe, celui qui est censé calmer la souffrance des autres, se retrouve impuissant face à la pathologie qui tétanise son corps. Après quelques coups de fils à ses supérieurs hiérarchiques, SOD est évacué à Dakar. Les résultats des examens médicaux révèlent l’aplasie médullaire. Les médecins, tout comme lui, ont du mal à y croire et pensent que c’est une erreur. Très vite, ils se rendent à l’évidence : l’étudiant souffre bel et bien de la maladie rare. Des moments terribles pour lui. Depuis, il ne cesse de penser à la mort. Pour le sauver, une collecte de fonds est lancée par ses amis. Objectif : 280 millions de francs CFA pour lui permettre de subir une greffe à la moelle osseuse en France.

Une collecte encore loin du décompte

Depuis plus d’un an, Sadio Ousmane Diedhiou affronte l’aplasie médullaire. Une maladie qui lui ronge l’intérieur et qui perturbe sa vie. L’intervention chirurgicale étant impossible au Sénégal, de bonnes volontés se sont lancées dans une course de collecte d’argent pour le sauver. La mission s’annonce âpre mais pour son comité de soutien, pas question de baisser les armes.

L’initiative est devenue virale sur les réseaux sociaux et près de 60 millions ont été collectés par ses camarades, selon l’un de ses proches. Une somme qui ne permet pas à SOD de voir pour le moment le bout du tunnel. Sa survie dépend aujourd’hui du rythme de la collecte de fonds. SOD dit "garder espoir mais armé de foie, il sait que ça peut basculer d’un moment à l’autre".

Vous pouvez réagir à cet article