[VIDÉOS] - LES SÉNÉGALAIS DE WUHAN CRIENT LEUR RAS-LE-BOL MALGRÉ LES ASSURANCES DU GOUVERNEMENT

news-details
CORONAVIRUS

A Wuhan, cette ville chinoise, sous quarantaine depuis l’annonce de l’épidémie coronavirus, certaines personnes bravent la censure et appellent à l’aide. C’est le cas de certains de nos compatriotes qui s’inscrivent en porte à faux face au discours du Secrétaire d’Etat Moïse Sarr. Sous le couvert de l’anonymat, l’un d’eux, qui témoigne dans la première vidéo ci-dessous, vit dans l’université de Wuhan. Il renseigne que la situation devient critique et qu’ils ne vivent plus « en paix » du fait des conditions d’isolement qui sont de plus en plus inquiétantes.

Dans cette vidéo, l’étudiant sénégalais, ne cache pas la peur qui habite à travers son appel à l’aide. Dans un autre témoignage qui nous est parvenu, un compatriote jure que la situation dépasse la description faite par les autorités. « Contrairement à ce que le ministre (le Secrétaire d’Etat Moise Sarr, ndlr) veut faire croire, la situation ne se limite pas à Wuhan d’où personne ne peut sortir depuis quelques jours. C’est dans toute la province de Hubei qu’il y a des Sénégalais bloqués. Il y en a dans les autres villes périphériques autour de Wuhan qui est l’épicentre. L’ambassade n’a toujours pas réagi les concernant. »

Ainsi, les assurances données par le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’Extérieur, l’inquiétude grandit toujours du côté de la communauté sénégalaise établie en Chine, plus précisément dans les zones les plus touchées par l’épidémie. Dans un entretien accordé à Emedia, Moise Sarr tenait à rassurer sur la situation des Sénégalais établis à Wuhan, ville chinoise où est apparu le Coronavirus, en insistant sur le fait qu’aucun d’entre eux n’est atteint du virus et que la situation serait sous contrôle, même si des voies et moyens seraient cherchés pour les rapatrier.

Vous pouvez réagir à cet article