VIDÉOS-PRIMO-VOTANTS : ILS NOUS RACONTENT LEUR PREMIÈRE FOIS...

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Mohamed, Moussa et Abdou ont 20 ans. À l’instar des 6 383 043 primo-votants inscrits dans le fichier électoral, ils vont voter, ce dimanche, 24 février, pour la première fois. Un jour important pour eux. Ils nous racontent comment ils ont vécu cette campagne et comptent aborder cette échéance.

Moussa Diop, étudiant en première année de droit

Etudiant en première année à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, Moussa Diop va voter pour la première le 24 février prochain. Sachant qu’une seule voix peut faire la différence, l’apprenti juriste a déjà retiré sa carte d’électeur qu’il garde minutieusement dans son portefeuille. Même s’il avoue n’avoir pas lu les programmes des 5 candidats en lice, il a tout de même porté son choix sur l’un d’entre eux. Il s’agit de Ousmane Sonko, candidat de la coalition « Sonko2019 ». « Il a un discours franc et il est cohérent dans ses explications. En plus, grâce à lui, beaucoup de malversations du régime en place ont été connues », explique-t-il pour justifier son choix. Avant d’ajouter : « Certains disent que son heure n’a pas encore sonné parce qu’il est jeune. Mais je crois que c’est l’intelligence et la compétence qui gouvernent. Et j’estime qu’il est suffisamment outillé pour diriger le Sénégal. Nous devons lui donner sa chance. Les politiciens traditionnels font des promesses sans les tenir », fait-il remarquer.

Moussa Diop attend beaucoup du prochain président de la République. « Je lui demande d’améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants qui sont dans le public et dans le privé. Car, un pays ne peut se développer sans éducation. Egalement, je lui demande de diminuer considérablement les coûts des denrées de premières nécessité pour permettre à tous les sénégalais de manger à leur faim », expose-t-il ses doléances.

Mohamed Touré, 23 ans, étudiant en Logistique

Trouvé aux environs du marché Hlm, Mohamed Touré, 23 ans, étudiant, attend dimanche comme son premier jour de classe. Il va ira voter pour la première fois. « J’ai retiré ma carte d’identité biométrique et je compte voter. Ce sera ma première fois mais je connais déjà les procédures. Cela sera un plaisir pour moi de participer au choix de l’homme qu’il nous faut », a déclaré Mohamed Touré. Qui appelle les jeunes à aller voter et leur demande d’éviter la violence avant, pendant et après le scrutin.

Abdou Lahad Sarry, étudiant en Sciences

Abdou Lahad Sarry vote pour la première fois. L’étudiant en 3eannée en Sciences de la vie et de la terre à la Faculté des sciences et techniques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar opte pour un « président respectueux envers le peuple et honnête ».

Cet originaire de Ndoulo (Diourbel) se rendra ce week-end dans sa localité pour accomplir son devoir citoyen. « Avec notre choix le jour du scrutin, on est responsable du futur de notre pays », note Abdou Lahad.

Le trésorier de l’amicale de Ndoulo se réclame « apolitique » et n’assiste pas aux meetings et autres manifestations politiques. Pour lui, son candidat dont il garde secret le nom, a toute l’expérience et l’expertise nécessaires afin de diriger le pays. En plus des « qualités en matière de religion ». Les points de son programme concernant l’éducation ont fini de le convaincre.
Il juge « insatisfaisant le bilan » de l’actuel locataire du palais de la République qui a restreint l’attribution des bourses aux étudiants. « Elle était automatiquement attribuée aux nouveaux bacheliers alors que maintenant seul un petit nombre en bénéficie », confie-t-il. Abdou Lahad espère du prochain président de la République la construction d’un lycée dans sa localité et l’initiation des élèves à l’informatique.

Vous pouvez réagir à cet article