"VIE SCOLAIRE ET ENJEUX DE LA RENTRÉE SCOLAIRE"

news-details
Contribution

En octobre 2017, j’avais fait une contribution intitulée « La vie scolaire une dimension fondamentale pour une bonne rentrée scolaire ». Son objet était de démontrer la nécessité de rompre d’avec la routine liée au slogan Ubi tey jang tey pour donner à la vie scolaire sa véritable place au moment de débuter une nouvelle année scolaire. La problématique de l’Accueil et de l’appropriation du nouveau projet éducatif ont été les principaux arguments développés pour montrer l’importance de ces questions de vie scolaire au moment de la rentrée scolaire.

Au regard des cas d’indiscipline et de violence notés à la fin de l’année scolaire passée et qui ont ému l’opinion nationale, les termes de la problématique évoquée plus haut se posent encore avec plus d’acuité. C’est pourquoi, il me semble utile de relancer la réflexion pour repositionner nos établissements au cœur de la vie scolaire, c’est-à-dire, « Tout ce qui permet à l’acte d’éduquer de réussir ».

En effet, à la rentrée tous les établissements font face à deux évènements majeurs : l’arrivée de nouveaux élèves (au CI, en 6ème, en seconde et les cas de transfert) et celle de nouveaux agents ; il s’y ajoute le projet éducatif (au cas où il existerait) pour la nouvelle année scolaire à partager avec la communauté éducative ainsi que, des problématiques citoyennes locales nationales voire internationales qui méritent d’être traitées par l’institution scolaire. Sous ce rapport les évènements regrettables de la fin d’année 2020 doivent être abordés et intégrés dans le projet éducatif.

Par conséquent, la question de l’Accueil des nouveaux élèves, la réactualisation/appropriation / réappropriation du Règlement intérieur qui porte en lui les principaux axes du nouveau projet éducatif, devraient constituer les tâches cardinales de la communauté éducative le jour de la rentrée, un moment fort de communion pour promouvoir davantage l’estime de soi et le sentiment d’appartenance de chaque élève à son établissement. Ce sont là des gages de bons comportements citoyens et d’un climat scolaire apaisé.

Ce remembrement à la fois psychologique et psychopédagogique est impératif pour toute la communauté éducation notamment pour les enseignants et les pour les élèves. C’est pourquoi, il est plus que nécessaire d’instituer des sortes d’amphis de rentrée avec des discours centrés sur le respect du bien public, le vivre ensemble à titre indicatif.

En effet, il est temps que l’Ecole évite de rater les bonnes occasions pour permettre à la vie scolaire de s’exprimer dans toute sa plénitude afin de contribuer à la formation du bon citoyen pour lequel la Nation semble de plus en plus désespérer. Il faut le souligner tout en le regrettant, la vie scolaire a commencé sa mise en veilleuse depuis 2012.

Evidemment, tout cela nécessite des préalables qui ne sont pas encore formalisés ou systématisés dans notre système éducatif :

fixer la rentrée de tout le personnel administratif et de service au plus tard le 15 septembre ;

faire effectuer les passations de service dès l’officialisation des nominations du personnel de direction ;

rendre viable l’environnement scolaire au moins une dizaine de jours avant la date d’ouverture des personnels : désherbage, désinfection (aspect essentiel mais très négligé), réparations, entretiens, etc.)

terminer les tâches administratives avant l’arrivée des personnels ; affichages (dispositif d’accueil, listes, emplois du temps, informations, etc.) ;

systématiser avant d’aller en vacances, le bilan de l’année scolaire avec la communauté éducative pour de nouvelles orientations devant structurer le nouveau projet pédagogique à la rentrée prochaine ;

rendre effective l’obligation à tous les établissements de se mettre en projet conformément à la circulaire ministérielle de 2006 ;

repenser les AG de rentrée pour en faire des moments forts de validation du nouveau projet éducatif ou plan d’action.

Il s’agit là de quelques pistes qui pourraient contribuer à redorer le blason de la vie scolaire qui a été progressivement mise en veilleuse dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques éducatives depuis une décennie environ.

Vous pouvez réagir à cet article