VIOL D’UNE MALADE DU CORONAVIRUS : LE PRÉSUMÉ BAT EN BRÈCHE TOUTES LES ACCUSATIONS

news-details
JUSTICE

L’affaire du viol présumé d’une patiente positive à la Covid-19 dans sa chambre d’internement au Novotel de Dakar par un agent hygiéniste de la Croix-Rouge n’a pas fini de révéler tous ses secrets. Après les confessions accablantes de la victime, le présumé violeur a donné sa version des faits en niant toutes les accusations.

Selon l’Obs ce dernier a, dans le procès-verbal de l’enquête préliminaire, déclaré qu’en s’introduisant dans la chambre de la patiente, il avait effectivement enfilé son uniforme constitué d’une blouse, de gants de protection, d’un masque, d’une visière, d’un bonnet et d’une combinaison de protection.

Invité à présenter cet uniforme, le présumé, informe le journal, sera dans l’incapacité de le faire. On ne retrouvera ni les combinaisons ni les gants que portait l’accusé ce jour-là. Aujourd’hui, après l’inculpation puis le placement sous mandat de dépôt de l’agent hygiéniste, le dossier a été confié au magistrat du 6e cabinet d’instruction de Dakar, chargé de faire la lumière sur cette affaire.

Vous pouvez réagir à cet article