VIOLENCE ÉLECTORALE À TAMBA : 11 DES 14 ÉLÉMENTS DE LA SÉCURITÉ DU PUR BÉNÉFICIENT D’UNE LIBERTÉ PROVISOIRE

news-details
JUSTICE

Rebondissement dans l’affaire des éléments de la garde rapprochée du Parti de l’Unité et du rassemblement (Pur) arrêtés et envoyés à la maison d’arrêt et de correction (Mac) de Tambacounda, suite à la bagarre électorale avec les partisans de la mouvance présidentielle. Laquelle bagarre avait occasionné la mort du jeune Ibrahima Diop.

En effet, 11 des 14 éléments de la sécurité du Pur en détention préventive à la Mac de Tamba ont bénéficié d’une liberté provisoire suite à l’ordonnance rendue par le doyen des juges. Il s’agit de Sidy Diatta, Ibrahima Kébé, Moustapha Diakhaté, Aly Dieng, El Hadji Seck, Mouhamadou Moustapha Mbodji, Mouhamadou Moustapha Ndiaye, Ibrahima Niang, Ibrahima Mbar Diouf, Serigne Moustapha Sall et Mor Mboup. Ces derniers sont inculpés pour coups et blessures volontaires et détention d’armes, sans autorisation, tandis que les trois qui restent encore en prison sont eux, inculpés pour meurtre et complicité de meurtre.

Vous pouvez réagir à cet article