VIOLENCES À L’UCAD : LE CONSEIL RESTREINT ANNONCE DES SANCTIONS

news-details
Enseignement supérieur

Le Conseil restreint de l’assemblée de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a pris des engagements contre les violences constatées à l’UCAD, à l’occasion de sa réunion tenue par visioconférence le 21 juin dernier.

Par rapport à la situation sociale du temple du savoir, le Conseil restreint a, à l’unanimité, "condamné avec fermeté les actes de violences, à la suite des élections de renouvellements des représentants des amicales de la Faculté des Sciences juridiques et politiques (FSPJ) et de la Faculté des lettres et sciences humaines (FLSH)."
Dans un communiqué, le Conseil restreint a également exprimé sa solidarité à l’endroit des membres de la communauté victimes de ces violences et s’engage à traduire les mis en cause devant les juridictions.

Pour rappel, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) déroule un plan d’actions, décrétant la cessation de toutes ses activités pédagogiques, contre "des menaces de mort, des agressions physiques, un micro arraché, la dégradation de la santé de certains collègues, des voitures caillassées, des facultés saccagés et une dégradation des biens de l’UCAD".

Vous pouvez réagir à cet article