Violences électorales : Le chauffeur qui a fauché Cheikh Touré passe aux aveux

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

C’est aujourd’hui, mercredi 13 février, que le chauffeur, membre du convoi du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) du candidat Issa Sall, sera présenté au Procureur de la République. Selon les informations de Libération, il a avoué avoir roulé sur le corps du jeune Cheikh Touré, la deuxième victime des événements tragiques de Tambacounda.
En service à Mourchid Tv, il n’a pas cherché à nier les faits lors de son interrogatoire, renseigne le journal. Lequel rapporte que 27 membres, au total, de la délégation du PUR ont été arrêtés. Et, dans ce dossier, si la police s’occupe d’élucider les circonstances de la mort d’Ibrahima Diop, tué à coups de couteau dans son secteur en interrogeant les 24 membres de la sécurité rapprochée du candidat Issa Sall, la gendarmerie, elle, est chargée de l’enquête sur la mort de Cheikh Touré, âgé de 26 ans.

Quant aux membres de la garde rapprochée du candidat, ils sont encore sous enquête à la police de Tambacounda. Mais d’ores et déjà, plusieurs armes interdites (couteaux, machettes, matraques, ...) ont été saisies sur eux, d’après la source. Laquelle souligne que la police est aux trousses du « gorille » ayant assénant les coups de couteau mortels à Ibrahima Diop.
Le candidat du PUR, Issa Sall, fait face à la presse, ce mercredi, 13 février, matin pour donner sa version des faits.

Vous pouvez réagir à cet article