VIOLENCES SEXUELLES DANS LE FOOTBALL : UN AUTRE SCANDALE À PARIS

news-details
SOCIÉTÉ

Alors qu’un entraîneur de footballeur actuellement incarcéré est accusé d’agressions sexuelles envers des dizaines de jeunes, deux anciens joueurs de l’équipe de France, Abou Diaby et Lansana Diarra, ont été entendus comme témoins dans l’affaire.

Les cas d’abus sexuels sont monnaie courante dans le sport, d’ici et d’ailleurs. Hier, au Sénégal, l’histoire d’un responsable du club Dakar Sacré-Cœur, arrêté pour abus sexuels sur des joueurs mineurs avait choqué plus d’un. En France, c’est un autre cas similaire qui défraie la chronique.

Après le patinage artistique actuellement touché par un scandale sexuel depuis l’affaire Sarah Abitbol, mais le football n’y échappe pas non plus. En effet, un entraîneur et éducateur de Ligue 1 et Ligue 2 a été incarcéré à Paris pour viols et agressions sexuelles sur mineurs. Dans cette affaire, menée par la brigade de protection des mineurs de la Police Judiciaire de Paris, deux anciens membres de l’équipe de France ont ainsi été entendus comme témoins. Il s’agit de Lassana Diara et Abou Diaby, qui ont tous deux été internationaux français.

Le mis en cause a collaboré avec des clubs de football professionnels tels que le FC Nantes ou encore l’Aj Auxerre. Mais ce n’est pas tout : le présumé coupable a aussi exercé en tant qu’éducateur et a donc été en contact avec de jeunes pousses du ballon rond. Selon Le Parisien, les faits de viols et d’agressions sexuelles qui lui sont reprochés remontent à 2012. C’est un joueur de 16 ans de Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne) qui a signalé des faits "étranges et graves" après avoir découvert des textos comme : "Vous me manquez, j’ai envie de vous faire l’amour..." dans le téléphone d’autres joueurs.

Ahmed G. : une "pluralité de victimes" à son actif

Après avoir été dénoncé par son collègue, Ahmed G. a été licencié du club dans lequel il exerçait mais a retrouvé du travail dans le département du Val-de-Marne. En février 2016, il a été mis en examen "pour corruption de mineur de 15 ans, propositions sexuelles faites à un mineur de 15 ans, agression sexuelle et viol sur mineur de 15 ans ou encore viol commis par une personne abusant de l’autorité que lui confère sa fonction." Après être sorti de prison, il y est retourné "après avoir transgressé son contrôle judiciaire." précise Le Parisien. Enfin, Ahmed G., mentor du joueur William Vainqueur, aurait "une pluralité de victimes" à son actif selon une source judiciaire.

À l’été 2012, l’éducateur avait failli être lynché en pleine tribune du stade de Torcy par le frère d’une victime qui l’avait reconnu. Il avait échappé au pire grâce à l’intervention de la police.

Vous pouvez réagir à cet article