VISITE AU FRONT DE RÉSISTANCE NATIONALE : KHALIFA SALL "PRÊT À MENER LES COMBATS FUTURS"

news-details
POLITIQUE

Khalifa Sall, l’ex-maire de Dakar, a rendu visite, ce lundi, 6 janvier, dans l’après-midi, aux membres du Front de résistance nationale (FRN), rassemblant une partie de l’opposition. Ce, dans le cadre de ses tournées politiques entamées depuis sa sortie de prison, par grâce présidentielle.

Comme les fois précédentes, l’ex-maire de Dakar a refusé de briser le silence sur son avenir politique, déléguant l’un de ses lieutenants, Cheikh Guèye, pour des remerciements. Mais le coordonnateur du FRN, Mokhtar Sourang, faisant le compte rendu de la rencontre, est allé plus loin.

« Les yeux rivés vers l’avenir »

« Depuis qu’il est sorti de prison, c’est sa première rencontre avec le front dont il est membre. Même s’il n’était pas là, ses représentants ont toujours participé aux réunions du FRN. Il est venu pour remercier le front, mais également pour nous dire qu’il avait oublié les épreuves subies, et qu’il avait les yeux rivés vers l’avenir. Et qu’il était venu pour nous dire, qu’il était d’accord avec nous, et qu’il était prêt à mener les combats futurs. Il a montré sa disponibilité. C’est avec une grande satisfaction que nous l’avons reçu. Il a dit qu’il n’est pas demandeur d’une quelconque faveur mais nous estimons que le combat que nous menons pour Khalifa Sall, c’est le même combat que nous menons pour Karim Wade, pour Guy Marius Sagna. Nous pensons que sur le plan des libertés, il y a à redire. (...) », dira le Coordonnateur du FRN.

Mokhtar Sourang poursuit, en assurant mener, avec les membres du FRN, un combat de principes, pour la démocratie, et non pour faire une faveur à l’ex détenu de la Maison d’arrêt de Rebeuss (MAR) mène. « Et nous continuerons à mener ce combat-là jusqu’à ce qu’ils (Karim Wade et Khalifa Sall) puissent jouir de leurs droits civiques et politiques. Ce que nous voulons, c’est qu’à la prochaine élection présidentielle, qu’ils soient candidats. C’est le sens de notre combat ».

Vous pouvez réagir à cet article