VISITE DE MACKY : LA FRUSTRATION DE L’APR DE THIÈS

news-details
POLITIQUE

Le chef de l’État, Macky Sall, est attendu à Thiès, mardi prochain, 29 juin, pour les besoins de l’inauguration de l’Institut supérieur de l’enseignement professionnel (ISEP) dans la cité du rail. Déjà que la coalition des jeunes de l’opposition à Thiès compte l’accueillir à sa manière, des membres de son camp ne goutent pas que l’organisation de la visite présidentielle soit confiée au parti Rewmi d’Idrissa Seck par ailleurs président du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Voici la déclaration de l’APR (Alliance pour la République, parti au pouvoir) dite authentique de Thiès.

"Il eut une posture chevaleresque et guerrière face à l’injustice. Il dit non face à l’oppression. Il croisa le fer avec le tout puissant Wade pour la sauvegarde de la République et de nos institutions. Il fit un "fippu" inoubliable pour rester debout. Il abandonna priviléges et sinécure pour rester digne. Il, c’est le Président Macky Sall, son parcours n’est plus à démontrer. Cette attitude nous condusîmes à le rejoindre aux premières heures pour le combat de l’honneur, de la République et du Sénégal.

Quand nous posions les premiers jalons d’une APR naissante à Thies, on était une poignée insignifiante, une portion congrue. Nos familles riaient sous cape, nos amis nous traitaient de vendus, de traîtres et de collabos car Thies était la chasse gardée de Idrissa Seck, tout son discordant n’était pas la bienvenue.
Nonobstant, ces quolibets, ces dénigrements, ces insultes, nous sommes restés debout pour mettre pierre après pierre notre APR.

Nous avons cru au projet du Président Macky Sall bien avant l’heure, dans une zone difficile, hostile à tout discours contraire à l’hégémonie de Seck. Nous avons dû faire face à Rewmi et à ses sbires qui nous ont faits aucun cadeau, ferraillant ferme avec eux pour notre idéal républicain. Nous avons vécu des jours sombres et des nuits sans sommeil pour bâtir l’APR dans la cité du rail. On a fait front à la toute puissance d’idrissa Seck pour mettre sur pied l’Alliance pour la République.

Aujourd’hui qu’il a rejoint le camp présidentiel, nous sommes relégués au second plan, jouant les rôles de valets, quémandant une place pour accueillir notre leader qu’il a toujours voué aux gémonies.
Nous de l’APR de Thiès de la première heure sommes obligés de ronger le frein derrière le Rewmi de Thies pour participer à la venue de notre camarade secrétaire général. Quelle situation ubuesque ! Seule la politique peut renier autant ses enfants de chair et de sang pour d’autres pris en cours de route qui à tout moment peuvent vous tourner le dos. Car leur engagement est foncièrement intéressé.

Si leur volonté s’était réalisée, l’APR ne serait jamais au pouvoir
Nous, on était là hier, on est là aujourd’hui, on sera là demain et après-demain et on sera toujours là.

L’APR c’est nous, même si le pouvoir et les honneurs sont à vous.
Qu’ils veulent qu’on se renie pour vivre on dit non"
APR authentique de Thiès

Vous pouvez réagir à cet article