Vol de bétails : Les autorités Bissau-guinéennes restituent des vaches à Djibanar

news-details
SOCIETE

Attention à l’escalade dans le Sud du pays. Les autorités bissau-guinéennes ont pu mettre la main sur 20 vaches qu’elles ont retournées à Bafata, village situé à 5 km de la frontière avec la Guinée Bissau. Où les éleveurs de ce patelin ont perdu au moins 21 vaches emportées par des inconnus en territoire guinéen. Avant de prendre la fuite, les brigands avaient mis le feu sur des vergers d’anacardiers arrivés à maturité, selon le premier adjoint au maire de Djibanar (localité située dans le département de Goudomp), Badou Diatta, repris par Le Quotidien.

Une attaque de trop qui avait amené les habitants dudit village à organiser la riposte. Dans la mesure où, rapporte le jour, les plaignants, armés d’armes blanches, de fusils de chasse et d’arsenal mystique, avaient pénétré le territoire guinéen, ce, malgré les médiations dissuasives d’autorités administratives. En représailles, ils avaient pu rassembler 56 vaches ramenées à Bafata.
Informées, les autorités guinéennes ont réagi mardi, 19 mars, dernier, en organisant la restitution. Laquelle s’est faite en présence du maire de Djibanar, Ibou Diallo Sadio, du sous-préfet de l’arrondissement, Amadou Goudiaby, du Commandant de la Brigade de gendarmerie de Samine, des chefs de villages de la localité. Lors de laquelle les victimes ont identifié leurs bêtes et les autorités guinéennes sont rentrées avec 55 vaches. Par contre, une des victimes devra attendre que la 21e vache perdue soit retrouvée.

Un autre problème, relève la source, dans la même semaine, la commune voisine de Simbandi Balante, à l’Est, a aussi perdu une trentaine de vaches emportées par des brigands. Là aussi, la riposte n’a pas tardé. Aussi, des jeunes qui ont été spoliés de leurs motos, ont décidé de reprendre à tout Guinéen qu’ils rencontreraient, sa moto, sur le territoire sénégalais.

Vous pouvez réagir à cet article