WADE OFFICIALISE L’EXCLUSION D’OUMAR SARR : « SES ACTIVITÉS N’ENGAGENT PLUS LE PDS »

news-details
POLITIQUE

Un pas de plus dans la séparation entre Abdoulaye Wade et son ancien adjoint à la tête du parti démocratique sénégalais. L’ancien président de la République, inamovible Secrétaire général du PDS, a officialisé l’exclusion d’Oumar Sarr, coupable à ses yeux d’avoir mené une dissidence (le mouvement dénommé Alliance Suxali Soppi, avec Me Amadou Sall et Babacar Gaye, ses deux ex porte-paroles, ndlr) au sein du célèbre parti d’opposition. Pour Wade, s’appuyant sur « les nombreux actes de l’ancien coordonnateur tendant à saper l’unité du Parti », dit constater « sa démission de fait et en prend acte. »

En détaillant ses accusations, Wade reproche à Oumar Sarr « de mener des activités fractionnelles qui le mettent en posture d’animateur d’une formation hors du PDS » comme la participation de ce dernier à l’ouverture du dialogue national de mai 2019. « Une participation assumée publiquement sans autorisation du parti, voire en opposition avec la volonté exprimée par la direction ». Il y a également l’organisation d’une tournée nationale que Wade qualifie de propagande ou encore l’ouverture d’une permanence nationale à Dakar au nom de l’Alliance Suxali Sopi...

En plus de lui reprocher d’utiliser son effigie et de lui prêter la volonté de prendre le siège du PDS au sein du Front de résistance nationale, Wade convoque l’esprit du parti et les dispositions de ses statuts en ses articles 5 et 23 pour décréter le principe d’incompatibilité et constater la démission de Sarr.

« En conséquence, les déclarations d’Oumar Sarr, ses activités ou initiatives ne sauraient, désormais, engager le Parti Démocratique Sénégalais », déclare Wade dans une note, sans toutefois mentionner le sort de ses autres partenaires comme Babacar Gaye, Abdoul Aziz Diop et Amadou Sall, qu’il avait déjà rétrogradés dans le nouvel organigramme du parti.

Vous pouvez réagir à cet article