image

WALLU, BBY ET BOK GIS-GIS : UN DISCOURS EN CACHE UN AUTRE

image

Wallu vote la cohabitation
À l’inverse de Mamadou Diop Decroix qui a quitté la coalition, Mamadou Lamine Diallo peut enchaîner avec un deuxième mandat sous les couleurs de Wallu Sénégal, le troisième de sa carrière politique. 5e sur la liste nationale, le leader du mouvement Tekki semble dire aux Sénégalais que la balle est dans leur camp. S’ils veulent réellement un changement, l’occasion leur est offerte. Il faudrait qu’ils la saisissent. « Le 31 juillet prochain, si vous le voulez bien, nous aurons une nouvelle gouvernance, ici, au Sénégal. Les lois scélérates votées dans cette Assemblée nationale seront abrogées. Toutes ces lois qui sont contre les libertés, la démocratie et l’État de droit, permettant la prédation de nos ressources naturelles, minérales, seront éliminées », a promis celui qui est député depuis 2012. Bref, le député, membre du groupe Liberté et démocratie appelle les Sénégalais à voter en faveur d’une cohabitation avec régime du
Président Macky Sall.

Pour lui, une cohabitation à l’Assemblée nationale ne sera que bénéfique pour le Sénégal. « La cohabitation, c’est le Sénégal qui va marcher sur ses deux jambes. Cela va permettre au président de la République de faire son travail mais également aux députés de faire leur travail. La cohabitation nous permettra d’avoir une loi de finance qui sera là pour tous les secteurs : la pêche, l’environnement… », a-t-il déclaré. Une fois la majorité acquise, Mamadou Lamine Diallo promet également de faire des propositions de loi pour criminaliser l’homosexualité. Il dira : « Nous l’avons déjà fait cette proposition, mais le bureau de l’Assemblée nationale l’a bloqué. Nous avons ensuite saisi le Cour suprême, mais, elle s’est déclarée incompétente. »

Mimi rassurée par les chantiers de Macky à Dakar
À Dakar, la coalition présidentielle, Benno bokk yaakaar (Bby), ne devrait pas avoir de difficultés pour s’imposer de l’avis de la tête de liste nationale. Aminata Touré, après des visites auprès du khalife des Layènes et chez l’imam ratib de la Grande mosquée de Dakar, se dit rassurée par les chantiers du président de la République dans la capitale. À titre d’exemple, elle cite le Brt, en chantier, mais également le Ter et les bourses sociales. À Touba où elle a été reçue avec sa délégation par le khalife, Serigne Mountakha Mbacké, Mimi dit avoir sollicité de l’aide mais également de prières pour une large majorité du chef de l’État, au soir du 31 juillet. Devant le khalife, elle a réitéré la volonté de son mentor à poursuivre les travaux entamés à Touba.

Bok gis gis liggey investit sur le capital humain
La coalition que dirige l’ancien président de l’Assemblée nationale, Pape Diop, et l’ancien ministre, Aliou Sow, s’est à nouveau contentée d’une déclaration. Elle s’est faite à partir de leur siège par le jeune, Alioune Badara Kébé, tête de liste départementale à Dakar. Cet ancien footballeur international plaide « l’investissement sur le capital humain ». C’est ainsi qu’il a exhorté les jeunes à investir le terrain politique pour servir la nation. « L’investissement humain est le plus important de tout. Nous voulons être des serviteurs de la Nation. Nous sollicitons vos suffrages pour vous représenter dignement à l’Assemblée nationale. C’est le Sénégal qui nous intéresse. La politique est une affaire de noblesse. Ce sont les hommes exemplaires qui devraient l’exercer », a déclaré M. Kébé. Dans son discours, il a également demandé aux jeunes de bannir la violence. Il conclut : « On ne construit pas un pays dans la violence. Il faudrait que les jeunes prennent leur responsabilité. Le futur du Sénégal nous intéresse tous ! »

Babacar FALL

13 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article