image

WALLU POSE SUR LA TABLE UN PRÉALABLE

image

Pour les députés de Wallu Sénégal, Amadou Ba a décidé de « fuir ses responsabilités d’homme d’Etat en refusant de se présenter à l’Assemblée nationale avant l’examen du projet de budget 2023 ». Le Pds et ses alliés dénoncent le « manque de courage » et la « dérobade inacceptable » du Premier ministre.

Les députés de la coalition Wallu Sénégal étaient en séminaire mercredi dernier pour analyser le projet de budget 2023 avant la session budgétaire qui démarrera le mardi 25 octobre 2022. Au sortir du conclave, le groupe parlementaire Libertés, démocratie et changement « exige que le Premier ministre Amadou Ba se présente sans délai à l’Assemblée nationale et ce, avant l’ouverture du débat sur le budget ». Alors que la Déclaration de politique générale du chef du gouvernement est programmée au 17 décembre prochain, Mamadou Lamine Thiam et ses collègues demandent, dans un communiqué, au président de la République d’instruire son Premier ministre afin que ce dernier « assume ses responsabilités devant notre charte fondamentale et devant la Nation sénégalaise ».

Le groupe parlementaire Libertés, démocratie et changement constate avec « amertume que Amadou Ba a décidé de fuir ses responsabilités d’homme d’Etat en refusant de se présenter à l’Assemblée nationale avant l’examen du projet de budget 2023, comme l’y engage d’ailleurs la Constitution en son article 55 ». Les députés de Wallu Sénégal d’ajouter : « Le chef du gouvernement a, soigneusement, fait programmer sa déclaration de politique générale au mois de décembre après le vote du budget. Ce comportement antirépublicain démontre un manque de considération totale pour les institutions de la République et plus particulièrement pour l’Assemblée nationale, de respect pour le Peuple sénégalais et pour les bailleurs de fonds ».
« Il ne doit pas y avoir de vote du budget sans la Déclaration de politique générale »

Compte tenu de la « crise économique sans précédent » qui frappe le Sénégal et à l’instar du Premier ministre français actuel, analyse Wallu, Amadou Ba « aurait dû se présenter à l’Assemblée nationale avant l’examen du projet de budget 2023 ». Le communiqué ajoute : « Au-delà du manque de courage, cette dérobade inacceptable du Premier ministre s’explique par le fait que Amadou Ba, ancien ministre de l’Economie et des finances de 2013 à 2019 est le principal responsable de la crise économique et financière actuelle puisque c’est lui qui a surendetté le Sénégal si bien qu’aujourd’hui nos ressources financières sont affectées en priorité au paiement du service de la dette plutôt qu’au financement des dépenses sociales devant soulager les Sénégalais et au règlement de la dette intérieure ».

Selon ces députés de l’opposition, le projet de budget 2023 « démontre, à souhait, que les Sénégalais paient aujourd’hui pour les errements de Amadou Ba, à l’époque ministre en charge de l’Economie, des finances et du plan ». Pour toutes ces raisons, « il ne doit pas y avoir d’examen et de vote du budget sans au préalable la déclaration de politique générale du Premier ministre Amadou Ba », conclut Wallu Sénégal.

Babacar Guèye DIOP

22 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article