WILANE : « PAS QUESTION DE ROUVRIR LES MOSQUÉES »

news-details
POLITIQUE

Il n’est pas question de rouvrir ni les Mosquées ni les écoles. C’est la position tranchée d’Abdoulaye Wilane, député-maire socialiste, évoquant la propagation du coronavirus au Sénégal. Fort de ce fait, le porte-parole du Parti socialiste (PS) et allié du Chef de l’État, souligne qu’assouplir l’État d’urgence constituerait un obstacle majeur dans la lutte contre la pandémie. Joint par iRadio, le maire de Kaffrine appelle les acteurs politiques à faire bloc autour de Macky Sall pour faire face à la pression.

« C’est peut-être légitime qu’un imam, un chef religieux ou un prête fassent une demande pareille mais au niveau de l’État, au niveau des leaders politiques, des leaders d’opinion, et des guides religieux, qui ont le sens des responsabilités, nous ne devons pas faiblir, avoir peur de la vérité. Au rythme où la maladie se propage, à la faveur du mode de transmission communautaire, les indicateurs sont alarmants. Les spécialistes, médecins et autres professeurs de médecine, nous ont indiqué clairement et sans ambages, qu’il ne faut pas assouplir les mesures-barrières », explique-t-il, soulignant que « l’État ne doit pas reculer » mais « être fort, et responsable ».

Au Sénégal, la fermeture de ces lieux de culte où se rassemblent les musulmans pour les prières, divise. Des Imams, passant outre l’interdiction, sont souvent convoqués.

Vous pouvez réagir à cet article