Y EN A MARRE APPORTE SON SOUTIEN À ÉLIMANE KANE

news-details
AFFAIRE OXFAM

Licencié suite à son différend avec la direction d’Oxfam, Elimane Kane, membre de la société civile peut compter sur le mouvement Y en marre, qui a pris l’engagement d’être à ses côtés. Dans un communiqué reçu par Emedia.sn, Y en a marre considère que « la nouvelle politique de OXFAM, origine du différend, sape les efforts importants consentis par l’organisation à travers ses programmes : promotion de la démocratie, participation des jeunes, bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives, l’implication des femmes ».

Alioune Sané, nouveau coordonnateur dudit mouvement et ses camarades rappellent à la représentante d’OXFAM au Sénégal en l’occurrence Amy Glass, que vouloir imposer des principes de mœurs, de valeurs extérieures en contradiction avec les nôtres ne saurait prospérer. Ainsi, Y en a marre dénonce vigoureusement ce projet. « Notre culture, encore moins nos valeurs ne nous permettent de promouvoir l’homosexualité au Sénégal ».

Selon Y en a marre, la direction d’Oxfam reprocherait à M. KANE une « faute lourde », faisant allusion au lancement de la pétition par LEGS AFRICA (pour une saisine de la justice sur l’affaire Timis - BP - Aliou Sall) dont il est le président et sa participation à la Plateforme AAR LI NU BOKK. Le mouvement Y EN A MARRE, en tant que organisation membre de ladite Plateforme fustige cette attitude visant à priver un citoyen sénégalais du droit de s’exprimer sur des questions nationales et rappelle à l’Inspection du travail que la décision qu’elle prendra sur cette affaire sera très importante.

Vous pouvez réagir à cet article